Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un nouveau chef d'état-major libyen appelé à bâtir une armée forte

L'Egypte met en garde contre les répercussions dans les pays voisins




Un nouveau chef  d'état-major libyen appelé  à bâtir une armée forte
Le Parlement libyen a choisi tard dimanche un nouveau chef d'état-major, après avoir annoncé son intention de donner à l'armée les moyens de mettre au pas les milices armées qui contrôlent des pans entiers du pays.
 "Le colonel Abdel Razzak Nadhouri a été choisi par 88 des parlementaires sur les 124 présents et a été promu au rang de général", a indiqué à l'AFP le porte-parole du Parlement Mohamed Toumi dans la nuit de dimanche à lundi.
 Il remplace le général Abdessalam Jadallah Oubeidi, qui a été auditionné le 10 août par le Parlement sur l'incapacité de l'armée à faire régner l'ordre notamment à Tripoli et Benghazi, deux villes livrées aux milices armées.
Les parlementaires, qui siègent à Tobrouk (1.600 km à l'est de Tripoli) l'ont alors rendu responsable de la détérioration de la situation dans le pays.
 Le nouveau chef d'état-major est originaire de la ville de Marj (1.100 km à l'est de Tripoli). Pendant le soulèvement contre le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, il avait rejoint les insurgés de Benghazi, foyer de la révolte dans l'est du pays.
 Le Parlement libyen a qualifié dans la nuit de samedi à dimanche de "terroristes" les milices islamistes et les jihadistes qui contestent sa légitimité et affirmé son intention de les combattre en soutenant les forces armées régulières.
Ces groupes "sont une cible légitime pour l'armée nationale, que nous soutenons avec force pour qu'elle continue sa guerre jusqu'à les contraindre à cesser les tueries et à remettre leurs armes", a souligné le Parlement.
Par ailleurs, l'Egypte a mis en garde lundi contre un possible débordement des violences qui touchent la Libye dans les pays voisins, et assuré qu'il fallait travailler pour y "éviter des interventions" étrangères contre des "groupes terroristes".
 Le ministre des Affaires étrangères égyptien Sameh Choukri s'exprimait avant une réunion au Caire des chefs de la diplomatie de la Libye et de ses six voisins, et deux jours après qu'une milice islamiste a accusé l'Egypte et les Emirats arabes unis d'avoir bombardé ses positions dans la capitale libyenne. Ce que l'Egypte a "catégoriquement" nié.
 "Depuis longtemps nous avons constaté les répercussions de la situation en Libye sur la sécurité des pays voisins," a indiqué M. Choukri.  Depuis la chute en octobre 2011 de Mouammar Kadhafi après huit mois de rébellion soutenue par les Occidentaux, les autorités libyennes ne parviennent pas à contrôler les dizaines de milices formées d'ex-insurgés qui font la loi en Libye, en l'absence d'une armée et d'une police régulières bien entraînées.  M. Choukri a affirmé que "les groupes terroristes" en Libye ne "limitaient plus leurs activités à des opérations" dans ce pays, mais pratiquaient également "le trafic d'armes et d'êtres humains" et "violaient les frontières", "ce qui porte atteinte à la souveraineté des pays voisins et pourrait menacer leur stabilité".  Il a également averti que la situation pourrait avoir des "répercussions sur les intérêts de pays en dehors de la région, ce qui pourrait conduire vers différentes formes d'interventions dans les affaires de la Libye et il faut oeuvrer à les éviter".
 

AFP
Mardi 26 Août 2014

Lu 117 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs