Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un musée irlandais veut rapatrier la légende du farfadet sur ses terres




L'Irlande espère rapatrier la légende du farfadet, née sur ses terres il y a 1.300 ans, en ouvrant à Dublin un musée ultra-moderne consacré à la petite créature, dont le trésor se trouverait au pied de l'arc-en-ciel.
Mais pas question de lutin jouant à cache-cache dans une reproduction de vallée irlandaise, le Musée national du farfadet s'est donné pour mission de briser les stéréotypes et de métamorphoser le visiteur en lutin.
Cette "miniaturisation" intervient avec la traversée d'un salon digne de Gulliver, avec un fauteuil, une table et des chaises géantes, et au moyen d'un effet visuel procuré par un long tunnel devenant de plus en plus étroit à mesure que le visiteur progresse.
Le musée présente également un arc-en-ciel au pied duquel se trouve un chaudron rempli d'or --véritable-- mais qui, comme le veut la légende est hors d'atteinte. Il a pour ambition de faire découvrir les sons, les paysages et les histoires du monde magique des farfadets, avec notamment la première notification connue d'un lutin au VIIIème siècle.
C'est Tom O'Rahilly, un designer de mobilier, âgé de 43 ans, qui a eu l'idée de rendre hommage au farfadet en créant ce musée qui doit ouvrir officiellement au public le 15 avril, estimant que les origines du farfadet et du monde des esprits auquel il appartient étaient tombées dans l'oubli.
Or, rappelle-t-il, le "leprechaun" fait partie de la culture irlandaise depuis 1.300 ans, mais lorsque les émigrés irlandais ont débarqué aux Etats-Unis au XIXème siècle avec leurs histoires de lutins, la légende a été déformée.
Dès l'entrée du musée, le stéréotype de l'Irlandais vu comme un farfadet -véhiculé en particulier par le film hollywoodien "Darby O'Gill" (1959) avec Sean Connery- est réduit en miettes par une mise en garde au visiteur.
"Les Irlandais ont été considérés comme étant tous (des farfadets) --des gens petits, d'apparence frêle", explique M. O'Rahilly. "Je pense que les farfadets ont eu mauvaise presse", ajoute-t-il.
En 1963, l'ancien Premier ministre irlandais, John Costello, avait prononcé un discours devant le Parlement dénonçant le fait que les farfadets faisaient partie des "banalités affligeantes de notre promotion touristique", se souvient-il.
En réalité, selon lui, le farfadet incarne ce qu'il y a de bien dans le peuple irlandais: un caractère facétieux et astucieux, toujours prompt à lancer des défis, sans violence.
Le farfadet occupe toujours une place à part dans le coeur des Irlandais.
"Il n'y a pas un visiteur irlandais jusqu'à présent qui n'avait pas une histoire de farfadet transmise de génération en génération dans sa famille", confie le créateur du musée qui a coûté 4 millions d'euros.
Peut-être est-ce la magie des lutins qui a permis au projet de survivre à l'effondrement de l'économie irlandaise en pleine tempête financière internationale.
Le spécialiste du folklore irlandais et écrivain, Daithi O Hogain, a récemment estimé dans une interview au journal irlandais Sunday Tribune que le musée n'allait pas exacerber les clichés sur les Irlandais.
"Le musée contient des éléments à la fois comiques et sérieux, et il y a suffisamment de choses graves en Irlande en ce moment", a-t-il souligné.
Mais les gens croient-ils vraiment aux lutins et aux fées? Apparemment, oui.
"La semaine dernière, une jeune Allemande a affirmé qu'elle avait aperçu des fées à Glendalough", un site touristique réputé, raconte O'Rahilly.
"Elle y est retournée pour en découvrir d'autres".

AFP
Mardi 6 Avril 2010

Lu 1324 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs