Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un musée futuriste à Dakhla

L’Agence du Sud met les petits plats dans les grands




Un musée futuriste à Dakhla
L’appel à soumission lancé par l’Agence du Sud pour la construction d’un musée à Dakhla, vient d’être remporté par l’architecte marocain Omar Kobbité qui, pour remporter ce concours international d’architecture, s’est associé avec le Français Eric Gaudie. Les lauréats auront à  réaliser, à  Dakhla, une institution dédiée à la valorisation de l’histoire et du patrimoine matériel et immatériel des provinces du Sud. Les nouveaux partenaires seront chargés de la conception architecturale et du suivi de la réalisation de cette institution. Selon l’Agence du Sud, il ne s’agit pas de dupliquer des modèles existants mais plutôt d’une innovation pour la création  d’une institution culturelle de nouvelle génération qui prend en compte les réalités du territoire, tout en étant prospectif et inventif dans ses rapports aux contenus et aux publics. Un musée qui constituerait un pôle à dimension culturelle, touristique, sociétale, économique  mettant  en valeur les collections du Royaume.
Ce musée futuriste de Dakhla sera, également, un moyen de favoriser la naissance  d’un espace identitaire,  mais aussi un lieu de pratique urbaine et d’ouverture sur le monde. Il  repose sur des axes structurants et totalement articulés: des axes de diffusion  et médiation, de conservation et d’enrichissement des fonds et de préservation permettant, à terme, de faire de cet établissement un centre de référence pour la culture Beidane et du nomadisme dans le Maroc saharien. Il sera aussi un axe de recherche et de partage de connaissances et de savoirs.
Le musée futuriste de Dakhla constituera, également un enjeu culturel et identitaire, à travers la reconnaissance et la valorisation des caractéristiques et spécificités de la population Beidane du Royaume. 
Le site d’implantation du futur pôle culturel est composé d’une parcelle d’environ 4.500 m², située au sud de Dakhla. La parcelle donne directement sur la corniche et le Boulevard Mohammed V. Dans le cadre du développement urbain de la ville, le musée dynamisera un pôle d’animation.
D’une superficie d’environ 4.000 m² couverts, le projet intégrera les fonctions d’accueil, de convivialité, de présentation, d’expositions temporaires, des espaces de médiation, des ateliers éducatifs, des espaces de recherche et de travail, en plus d’un aménagement paysager des espaces extérieurs.
Au-delà de l’enjeu architectural et fonctionnel, ce projet intègrera des dimensions de scénographie muséale et d’aménagement paysager et devra accorder, dès ses premières phases de conception, une attention particulière aux problématiques environnementales et de développement durable.

A.E.K.
Lundi 10 Mars 2014

Lu 1444 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs