Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un membre du pseudo-parlement sahraoui regagne la mère-patrie




Après 36 ans passés entre les camps de Tindouf, la Libye et les établissements scolaires algériens, Takiou Aba Abderrahmane a décidé de rallier la mère patrie.
1975 était l'année où les habitants des provinces marocaines du Sud, victimes de l'endoctrinement du Polisario, avaient rejoint les camps de Tindouf. Takiou Aba Abderrahmane avait  5 ans. Comme la plupart des Sahraouis, ses parents avaient fui vers les camps. L'enfant qu'il était fut séparé des siens et envoyé en Libye où il devait commencer sa scolarité et achever son endoctrinement. Après avoir obtenu un certificat d'études primaires, il était envoyé dans un établissement secondaire algérien. C'était en 1984, année où le Maroc et la Libye avaient signé des accords d'alliance. Après avoir obtenu son baccalauréat, le jeune Takiou intégra l'Université  d'Alger où il obtint une licence en droit. Il revint, alors aux camps où il occupa plusieurs postes dans les différentes administrations du Polisario avant d'être élu membre du conseil national ou pseudo-parlement où il occupait le poste de rapporteur général de la commission administrative et juridique.
Dans une déclaration à la presse, Aba Abderrahmane a indiqué qu'il a décidé  son ralliement, après une étude approfondie de la proposition marocaine d'autonomie. De cette réflexion et cette étude, il est parvenu à la conclusion que seule cette autonomie peut permettre aux Sahraouis de regagner leur patrie, en toute dignité pour y jouir de tous leurs droits. Elle est, aussi, ajoute-t-il, la seule solution à même de mettre un terme aux malheurs et aux souffrances des populations sahraouies.
Il a indiqué qu'il a saisi l'occasion du 13ème congrès du Polisario qui préoccupait tout le monde  pour se rendre à bord d'un véhicule privé, en Mauritanie où les services du consulat marocain à Nouadhibou l'avaient orienté vers les services concernés à Dakhla puis Laayoune.
A noter que Takiou Aba Abderrahmane appartient à la tribu R'Guibatt, Aoulad Bourhim

Ahmadou El-Katab
Jeudi 9 Février 2012

Lu 835 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs