Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un journal nigérian met en valeur la djellaba marocaine

Culture vestimentaire




Un journal nigérian met en valeur la djellaba marocaine
La djellaba marocaine, qui constituait à l’origine une tradition berbère, fait partie des longues traditions marocaines et est adoptée notamment au Maghreb, a souligné le journal nigérian Leadership.
Dans un article intitulé “La Djellaba marocaine”, publié samedi dernier dans ses pages culturelles, le journal explique que la djellaba marocaine est un vêtement d’extérieur ample et unisexe, composée de manches longues, adoptée dans les régions maghrébines de l’Afrique du Nord, mais aussi dans les pays parlant l’arabe, situés le long de la Méditerranée.
Traditionnellement, les djellabas étaient faites à partir de la laine, de différentes formes et couleurs, mais on peut, cependant, noter qu’au sein des communautés marocaines émigrées, établies dans les pays occidentaux, les textiles légers ont remplacé la laine dans la confection des djellabas, explique le journal, estimant qu’au sein des populations amazighes, comme à Imilchil, par exemple, dans les montagnes de l’Atlas marocain, les couleurs des djellabas indiquent le statut marital du citoyen.
C’est ainsi que les personnes portant des djellabas de couleurs brunes et noires sont des personnes célibataires, écrit, en outre, +Leadership+, ajoutant que traditionnellement, les djellabas sont longues jusqu’à arriver aux pieds, mais les djellabas constituées de textile léger sont plus minces et plus courtes.
Aussi, les hommes portent souvent une djellaba aux couleurs vives, parfois accompagnée d’un chapeau rouge de la ville de Fès et de babouches jaunes souples en cuir, à l’occasion de cérémonies religieuses et de mariages, fait remarquer le journal nigérian.
Et de noter également que presque toutes les djellabas (homme et femme) incluent une capuche flottante, appelée “qob”, et qui forme un point dans le dos.
Cette capuche est d’une importance vitale pour les deux sexes, car elle protège son porteur aussi bien contre le soleil, mais sert aussi de bonnet, en limitant les conséquences du froid au niveau de la tête et protège le visage de la neige et de la pluie, ajoute la publication.

MAP
Vendredi 27 Septembre 2013

Lu 295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs