Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un jour à Roland-Garros




Un jour à Roland-Garros
Le courage de Julien Benneteau, une nouvelle déception pour Caroline Wozniacki, le zéro pointé britannique et Gaël Monfils qui filme le public en plein match: ce qu’il faut retenir de la 4e journée mercredi
à Roland-Garros.

L’exploit
Sur le papier, la victoire de Julien Benneteau sur Tobias Kamke est seulement logique mais les circonstances l’ont rendue exceptionnelle. Miné par une pubalgie, le Français était au bord du gouffre lorsqu’il était mené 2-0 dans le cinquième set après avoir perdu huit jeux de suite. “Je savais que j’étais quasiment éliminé”, a-t-il dit. Mais il a su puiser dans ses ressources pour renverser la situation et gagner le droit d’affronter Roger Federer au troisième tour. “Cette victoire en termes de niveau du jeu n’est pas terrible. Mais en termes d’émotion, de courage, elle est très belle”, a-t-il commenté.

Le flop
Du temps qu’elle fut N.1 mondiale, Caroline Wozniacki a systématiquement été critiquée pour son incapacité à gagner un Grand Chelem. Cette perspective semble aujourd’hui très lointaine, tellement la Danoise va de déception en déception. Arrivée avec quatre éliminations au premier tour dans les bagages, elle a certes passé un tour à Roland-Garros. Mais la tête de série N.10 a chuté au deuxième, mercredi face à la Serbe Bojana Jovanovski (7-6, 6-3). “Ça n’a pas été ma meilleure saison sur terre battue”, a-t-elle constaté avec justesse.
La phrase
“Quand je marquais un beau point j’avais 22 personnes pour m’applaudir dont la moitié étaient des gens à qui j’avais filé un ticket”. D’Ernests Gulbis après sa défaite face à Gaël Monfils sur un Central très partisan.
“Jouer Federer sur le Central de Roland-Garros ça va être fabuleux. Et forcément très compliqué aussi. En Grand Chelem pour le battre en quarts de finale, il faut remonter à 1984 (sic).” De Julien Benneteau, conscient de la tâche qui l’attend face au Suisse, toujours en quarts depuis 2003 en fait.

Les chiffres
0 - Le nombre de joueurs britanniques au deuxième tour dans les simples messieurs et dames, après le forfait d’Andy Murray et les défaites d’entrée de Laura Robson et Heather Watson. Un tel zéro pointé est une première depuis l’Open d’Australie 2008.
11 - Le nombre de jeux perdus par Roger Federer en deux matches. Tout aussi impressionnant: les quatre jeux lâchés par Serena Williams jusque-là.

L’histoire
Après Sergiy Stakhovsky, qui a photographié la trace d’une balle mardi, Gaël Monfils a lui aussi sorti son téléphone portable en plein match. Pour carrément filmer cette fois, lors d’un changement de côté, la ola qui a enflammé le Central au troisième set de son match face à Gulbis. Prudent, il a même demandé l’autorisation à l’arbitre avant. “Je lui ai dit: je vais le faire très rapidement, je vais enregistrer cette ola”, a explique “La Monf” qui entend “faire un petit montage vidéo quoi qu’il arrive, peut-être sur YouTube”.

Libé
Vendredi 31 Mai 2013

Lu 279 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs