Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un général américain critique la stratégie afghane de Londres : Nouvel attentat suicide en Afghanistan




Un kamikaze a déclenché sa charge explosive hier devant un bâtiment officiel de Jalalabad, dans l’est de l’Afghanistan, tuant au moins une personne, a-t-on appris auprès des autorités locales.
L’attentat visait le siège du gouvernement de la province de Nangarhar. Le kamikaze est passé à l’action au moment où un groupe d’officiels quittait les lieux.
Un haut responsable de l’armée a précisé qu’un homme avait été tué et quatre autres blessés. Le gouverneur Gul Agha Sherazi, cible de plusieurs attaques par le passé, n’a pas été touché.
Par ailleurs, quatre insurgés talibans ont été tués le même jour dans l’explosion prématurée d’une mine ciblant les forces de sécurité afghanes dans la province de Ghazni dans le sud du pays, ont annoncé hier les autorités.
Selon le porte-parole de l’administration provinciale, Saed Ismail Jihangir, «quatre rebelles talibans tentaient d’installer une mine sur une route dans le district de Gilan visant les forces de sécurité mais l’engin a explosé prématurément, tuant les quatre insurgés sur place».
L’insurrection talibane s’est intensifiée ces deux dernières années, et les insurgés lancent de plus en plus souvent des attaques meurtrières touchant plusieurs régions du pays.
Plus de 120.000 soldats étrangers sont chargés de soutenir le gouvernement afghan et ses forces de sécurité face à l’insurrection menée par les talibans, chassés du pouvoir à Kaboul fin 2001 par les forces de la coalition sous commandement américain.
A signaler à ce propos qu’un ancien responsable des forces américaines en Afghanistan a vivement critiqué hier les tactiques déployées par l’armée britannique en 2006 dans la province du Helmand, qu’il a jugées peu adaptées et inefficaces.
Dans un entretien accordé au Times, le général Benjamin Freakley estime que les militaires britanniques se sont comportés comme s’ils avaient en face d’eux des séparatistes irlandais d’Ulster.
En 2006, la majeure partie du contingent britannique de 9.500 soldats se trouvait dans le Helmand, l’une des provinces d’Afghanistan où les combats sont les plus violents.
Freakley était le principal commandant américain dans le sud et l’est du pays entre 2006 et début 2007. Selon lui, le choix de Londres d’envoyer de petits groupes de soldats défendre les localités de la province telles que Musa Qala ou Sangin s’est avéré «désastreux».
«Ils installaient une section dans un bâtiment, comme en Irlande du Nord, mais en Afghanistan, face aux talibans, il faut être mobile. Si on reste sur une position fixe, les taliban vous frappent», déclare Freakley.
Selon lui, Londres a échoué à mettre en place les programmes de reconstruction qui auraient placé les insurgés sur la défensive.
«J’essayais de les pousser (les commandants britanniques) à mettre l’adversaire sous pression constante et à mener simultanément la reconstruction et le renforcement de la gouvernance afghane. Si on n’agit pas de façon simultanée, on ne fait que montrer le problème du doigt.» Les Etats-Unis, qui viennent de mettre fin à leur mission de combat en Irak, espèrent entamer leur retrait d’Afghanistan en juillet 2011.
Le mois dernier, le Premier ministre britannique David Cameron a indiqué envisager un début de retrait au début de l’année prochaine.

AFP, Reuters
Mardi 31 Août 2010

Lu 220 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs