Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un fossile de rhinocéros vieux de 3,6 millions d'années




Le crâne entier et une mâchoire inférieure fossilisés d'un rhinocéros laineux primitif datant de 3,6 millions d'années ont été découverts pour la première fois dans les contreforts de l'Himalaya au Tibet, ont annoncé jeudi des paléontologues américains et chinois.
Cette découverte laisse penser que ces mammifères étaient présents dans cette région du globe bien avant le début de l'ère glaciaire il y a environ 2,6 millions d'années, soulignent les chercheurs, dont les travaux paraissent dans la revue américaine Science datée du 2 septembre.
Ces fossiles ont été trouvés en 2007 par une équipe de géologues et de paléontologues menée par Xiaoming Wang, du Musée d'histoire naturelle du comté de Los Angeles, et Qiang Li, de l'Institut de paléontologie des vertébrés et de paléoanthropologie de l'Académie chinoise des sciences.
Cet animal (Coelodonta thibetana) a développé des traits particuliers lui permettant de s'adapter à son environnement de haute altitude avec des hivers très froids. Il était ainsi pourvu d'une corne aplatie permettant de balayer la neige pour avoir accès à la végétation, ce qui était très utile pour survivre dans le dur climat tibétain.
Ces rhinocéros vivaient à une période durant laquelle le climat terrestre était beaucoup plus chaud et les continents du nord pas encore recouverts de glace.
Quand l'ère glaciaire a commencé, ces animaux, préparés au climat froid, sont descendus des montagnes du Tibet pour se propager dans le nord de l'Asie et de l'Europe.
La mise au jour de ces fossiles du Tibet apporte ainsi un nouvel éclairage sur l'origine de la mégafaune de mammifères et de leur adaptation au froid du Pléistocène (moins 1,8 million d'années à moins 10.000 ans), marqué par des périodes glaciaires et interglaciaires.
Jusqu'alors, les origines de ces mammifères aujourd'hui éteints, comme le mammouth et rhinocéros laineux, le cerf géant ou le tigre à dents de sabre (Smilodon), qui sillonnaient l'Europe et l'Asie, étaient plutôt recherchées dans la toundra arctique ou les steppes froides d'Asie centrale.
Le plateau Tibétain pourrait de ce fait avoir été un autre berceau de ces mammifères géants de l'âge de glace.
"Cette découverte clarifie l'origine de ces rhinocéros laineux et peut-être aussi de la plupart des mammifères d'Eurasie éteints qui vivaient au Pléistocène et dont l'adaptation au froid remonterait à l'environnement de haute altitude du bassin de Zanda dans l'Himalaya", relève Richard Lane, de la Fondation nationale américaine des Science (NSF), un des membres de l'équipe de recherche.

Libé
Samedi 3 Septembre 2011

Lu 151 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs