Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un feu d'artifice stellaire toujours visible deux mois et demi après




Une étude qui vient d’être publiée dans la revue Science, indique qu’un feu d’artifice stellaire provoqué par l’explosion d'une étoile située à 3,8 milliards d'années-lumière de la Terre, il y a deux mois et demi, est encore visible aujourd'hui.
Un véritable feu d’artifice stellaire s’est produit lorsqu’une étoile de la taille du Soleil a été littéralement engloutie par un trou noir. Cette déflagration de rayons gamma a eu lieu dans la constellation de Draco à 3,8 milliards d’années-lumière de la Terre. "Ceci est vraiment différent de toutes les explosions que nous avons pu observer jusqu'ici", explique l'auteur de cette étude, Joshua Bloom, dans la revue Science. "Le trou noir a déchiqueté une étoile provoquant un tourbillon de matière qui a dégagé une puissance extraordinaire", précise-t-il.
C’est le satellite Swift de la Nasa, spécialement conçu pour repérer ce type d’explosions qui avait détecté, le 28 mars, un éclat inhabituellement puissant de rayons gamma. Ce n’est que quelques jours après cette découverte que M. Bloom avait contacté ses confrères pour leur indiquer que "cette explosion était très différente des explosions de rayons gamma ordinaires".
En effet, ce n’est qu’après une étude plus poussée des photographies réalisées par Swift et en croisant les données avec les observations du télescope spatial Hubble et l’observatoire de Chandra à rayons X, que la nature de la déflagration a pu être identifiée. "Nous pensons avoir repéré l'explosion au plus fort de son éclat", a expliqué Joshua Bloom. L’astronome souligne que "s'il s'agit bien d'une étoile déchiquetée avalée par un trou noir, l'événement ne se reproduira plus jamais dans notre galaxie".
Cet évènement stellaire exceptionnel a été baptisé Sw 1644+57. Bien qu’il ait dû se produire autour du 24 ou 25 mars, il continue d'émettre de la lumière encore deux mois et demi après. Il devrait lentement et progressivement s'éteindre d'ici la fin de l'année, indique Sciences et Avenir.

Maxisciences
Mardi 21 Juin 2011

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs