Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un espace numérique méditerranéen embryonnaire à Agadir




Un espace numérique méditerranéen embryonnaire à Agadir
Agadir a accueilli du 26 au 28 mars la conférence inaugurale de "l'Espace numérique ouvert pour la Méditerranée", organisé par le Campus virtuel marocain, l'Université Ibn Zohr d'Agadir et l'Université numérique ingénierie et technologie, un projet qui met en avant, entre autres, les richesses des cultures de la Méditerranée et leur interaction.
Le projet « Espace numérique ouvert pour la Méditerranée » est un espace de collaboration et de mise en commun d’informations pédagogiques, scientifiques et culturelles, ce qui fait dire à Abdelfdil Bennani, président de l’UIZ d’Agadir, que «les enseignants de par le monde mettent à accès libre des informations contribuant à partager des ressources et assurant l’accès à la culture pour tous ». Le projet se propose de constituer une banque de données numérique qui sera accessible pour tous, selon des modalités qui seront précisées par la suite. C’est un centre de ressources et de veille thématique capable de collecter et de diffuser largement les documents dans des domaines tels que l’énergie, le développement durable…Mais l’important dans le projet, c’est sa volonté de valoriser les réalisations des pays de la Méditerranée, et en particulier ceux du Sud qui manquent de visibilité sur Internet.
Au-delà de la teneur informationnelle qui répondra sans nul doute aux attentes des millions d’internautes, la dimension humaine du projet sera mise en exergue à travers des échanges interculturels entre les pays du pourtour méditerranéen.
En attendant de définir les modalités d’accès aux ressources du nouveau venu sur la Toile (gratuit ou payant…), une panoplie de mesures techniques restent en suspens pour répondre aux questions sur le droit à la propriété, à la désignation de l’équipe technique de pilotage du projet, des modalités d’enrichissement des données (indexation, tri, vérification et mise en ligne…). Ce sont d’ailleurs les ateliers et interventions de conférenciers internationaux et hommes d’Etat qui participeront à la mise en place des bases de ces modalités.
Sans être nouveau, le projet peut se développer en capitalisant les nombreuses expériences de plates-formes similaires à travers le monde pour ne pas hypothéquer les chances de réussite du projet numérique qui, rappelons-le, dispose de compétences à la hauteur de l’événement selon Jilbert Touzot, président de l’Université numérique ingénierie et technologie de France

Nour-Eddine Salouk
Mercredi 1 Avril 2009

Lu 292 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs