Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un drone américain tue six rebelles au Pakistan

Une riposte contre les attaques des talibans




Un drone américain tue six rebelles au Pakistan
Deux missiles tirés par un drone américain ont tué au moins six rebelles dans le nord-ouest du Pakistan, près de la frontière avec l'Afghanistan, dans la nuit de jeudi à vendredi, ont indiqué les autorités.
L'attaque, sur un campement d'insurgés, a eu lieu à Dargah Mandi, à quelque 10 km de Miranshah, la ville principale du Waziristan du Nord, district tribal connu pour être le principal bastion des talibans pakistanais et de leurs alliés d'Al-Qaïda.
La zone est également une importante base arrière des talibans afghans qui combattent le gouvernement de Kaboul et l'Otan de l'autre côté de la frontière.
"C'était un tir de drone. Six insurgés ont été tués, le bilan pourrait grimper", a déclaré à l'AFP un responsable de la sécurité à Miranshah. Un autre responsable, à Peshawar, capitale de la région, a confirmé l'attaque et le bilan.
Selon le responsable de Miranshah, les six personnes tuées étaient des membres de Haqqani, un réseau lié à Al-Qaïda.
Les frappes de drones ont ces dernières années rarement visé des cibles urbaines, détruisant le plus souvent des maisons isolées ou véhicules utilisés par les rebelles selon les autorités locales.
Les attaques de drones américains suscitent de fortes critiques au Pakistan, mais les Etats-Unis les considèrent comme un aspect vital de la lutte contre les talibans et les combattants d'Al-Qaïda dans les zones tribales frontalières de l'Afghanistan.
Entamés en 2004, mais intensifiés à partir de 2008, les tirs de drones au Pakistan sont considérés par Washington comme une arme vitale pour neutraliser ses ennemis islamistes reclus dans les zones tribales pakistanaises réputées impénétrables.
Début août, le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite au Pakistan, avait cependant affirmé que les frappes de drones contre des islamistes à la frontière afghane pourraient bientôt cesser, une exigence d'Islamabad pour améliorer ses relations avec Washington.

AFP
Samedi 7 Septembre 2013

Lu 80 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs