Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un débat initié par le CRES : La capitale économique, une smart city ?




Un débat initié par le CRES : La capitale économique, une smart city ?
Casablanca peut-elle devenir une ville numérique? A-t-elle le potentiel humain, universitaire et économique pour affranchir le pas ? Quels sont les enjeux et les défis d’une telle ambition ? C’est à ces questions et à tant d’autres que la rencontre : «Casablanca ville numérique, quels enjeux ?» tentera d’apporter des réponses.  
Organisé par le Consortium de recherche et d’enseignement supérieur de Casablanca (CRES), le 14 juin courant, cet événement aura pour objectif de mettre en évidence les atouts de Casablanca en tant que ville tournée vers l’avenir, de préparer les conditions optimales et saisir les opportunités pour son positionnement comme ville numérique. «Notre ambition est d’engager le débat et le dialogue  autour de la thématique de «Smart city», entre des experts en la matière, des acteurs institutionnels, des élus et des médias », a précisé Kamal Daissaoui, président de la commune de Sidi Belyout lors d’une conférence de presse organisée le 8 mai à Casablanca.
Selon lui, il sera question d’échanger autour de benchmark et expériences des villes numériques, notamment concernant l’approche globale et les clés de réussite d’une telle ambition dans un contexte d’économie et de société numériques.
La rencontre sera également l’occasion pour définir les conditions nécessaires en termes d’architecture urbaine, de réseaux à très haut débit, de ressources humaines, d’usages, de service et de contenus numériques innovants qui favoriseront le positionnement de la ville de Casablanca comme smart city.
M. Daissaoui a indiqué que le CRES compte à travers cette action fédérer les parties prenantes et acteurs du développement de la ville (autorités, décideurs, forces économiques et universitaires) autour de l’ambition de positionnement de Casa ville numérique et sortir avec des recommandations pour la réalisation de cet objectif.
L’intervenant estime que la métropole par son potentiel humain, universitaire et économique ainsi que sa vocation de ville moderne tournée vers l’avenir, possède les atouts nécessaires pour prendre le train des nouvelles technologies de l’information et de la communication, arrêter sa stratégie de développement de ses infrastructures de réseaux à très haut débit et pour promouvoir les usages, les services et les contenus numériques innovants.
«Casablanca doit saisir cette chance pour renforcer sa place économique et touristique tout en offrant de meilleures conditions de vie à ses citoyens», a-t-il conclu.

Hassan Bentaleb
Lundi 11 Juin 2012

Lu 643 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs