Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un concours pour sensibiliser l'opinion sur la pathologie : 3 millions de Marocains souffrent de diabète




Un concours pour sensibiliser l'opinion sur la pathologie : 3 millions de Marocains souffrent de diabète
Le diabète est la principale cause des crises cardiaques, de l'insuffisance rénale et des amputations à travers le monde. Au Maroc, on estime à 3 millions le nombre de personnes souffrant de cette maladie chronique et pandémique.
D'après une récente étude épidémiologique, réalisée sur des sujets de plus de 20 ans issus des milieux urbain et rural, le Maroc a enregistré un taux de prévalence de  l'ordre de 10% en 2008.
Malgré sa gravité, peu de gens sont informés sur cette maladie pourtant classée quatrième cause de mortalité dans le monde et responsable de 10.000 amputations/an à travers le monde.
Afin d'améliorer le niveau d'information et de prise de conscience des populations et encourager les médias à s'intéresser davantage à cette pandémie dite silencieuse (du fait qu'elle peut évoluer sans symptôme), un concours sur le thème du diabète a été lancé dernièrement à l'endroit de la presse et des médias marocains.
Intitulé « Novo Nordisk Media Prize 2010 », ce concours s'adresse exclusivement aux journalistes détenteurs de cartes de  presse ou d'attestations d'exercice ayant publié un article ou réalisé un reportage TV traitant des thématiques liées au traitement du diabète telles que la prévention, complication, mode de vie sur le diabète, dans la période comprise entre le 1er et le 30 avril. Ou bien, ils ont communiqué au sujet du diabète d'une manière « intéressante, agréable, unique et réellement correcte ». Sont évidemment exclus, tous les journalistes exerçant dans une revue médicale ou spécialisée destinée aux personnels et experts du monde médical.
Cette initiative vise à « lutter contre la progression du diabète et promouvoir une meilleure connaissance de la maladie en informant le public sur les divers aspects de cette pathologie, comment la prévenir et mieux prendre en charge les deux types de diabète. Les médias jouent à cet égard un rôle extrêmement important », a expliqué Aziza Ait Yassine, directrice marketing de Novo Nordiks Pharma Maroc (filiale de l'entreprise de santé, Novo Nordisk), lors d'une rencontre tenue récemment à Casablanca, et présidée par le Dr Belkhadir Jamal, professeur de médecine, endocrinologue diabétologue.
Le Maghreb et le Moyen-Orient figurent parmi les régions les plus touchées au monde par le diabète. Si le Maroc peut se targuer d'être parmi les rares pays en développement à disposer des plus récentes molécules contre cette pathologie, la prévalence ne cesse d'augmenter. «Si nous ne savons pas guérir le diabète, nous savons bien le traiter et le prendre en charge. Il est vrai que de très nombreux acquis sont réalisés au Maroc, mais beaucoup reste à faire », constate Dr Belkhadir Jamal soulignant que « 50% des diabétiques s'ignorent ».
Dr Cherkaoui Anwar,  responsable des relations avec les médias du CHU Ibn Sina, estime pour sa part que « les journalistes doivent sensibiliser les populations, attirer leur attention sur des situations malsaines pour une meilleure prise en charge du patient».
S'est aussi exprimé à cette occasion, Madakat Boujemaâ, président de l'Association marocaine d'aide aux enfants diabétiques (AMAED).
Destiné au grand public, l'article (d'une longueur minimum de 350 mots) doit être édité dans un journal local tiré au moins à 1500 exemplaires. La durée du reportage est fixée à 45 minutes maximum.
 «Novo Nordisk Media Prise 2010» est un prix à vocation caritative qui sacre chaque année à travers le monde le meilleur article de presse écrite et reportage TV sur le diabète. Les lauréats des deux catégories recevront chacun un prix symbolique de 20.000 DH.
« Au-delà de la reconnaissance symbolique qu'il constitue pour les journalistes sensibilisés ou engagés à la cause du diabète, ce prix est une manière d'impliquer davantage les médias dans la lutte contre la maladie», conclut Aziza Ait Yassine.
Les candidatures complètes doivent être déposées au plus tard le 30 avril courant. Elles seront examinées par un jury composé de personnalités issues du monde médical et de l'information.

ALAIN BOUITHY
Mardi 13 Avril 2010

Lu 849 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs