Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un complot visant la liaison ferroviaire très fréquentée New York Toronto déjoué

Le Canada pointe du doigt Al-Qaïda établie en…Iran




Un complot visant la liaison ferroviaire très fréquentée New York Toronto déjoué
La police canadienne a déjoué lundi un projet d'attentat visant un train de passagers préparé par deux hommes, arrêtés à Toronto et Montréal, qui recevaient leurs ordres d'éléments d'Al-Qaïda établis en Iran.
"Ces individus voulaient mener une attaque terroriste" contre un train de passagers et visaient en particulier la liaison ferroviaire très fréquentée New York-Toronto"
 La police s'est limitée à indiquer qu'il s'agissait de Chiheb Esseghaier, 30 ans, résidant à Montréal, et Raed Jaser, 35 ans, établi à Toronto, et que les deux hommes, qui étaient surveillés depuis août dernier, voulaient faire dérailler un train dans la région de Toronto. Le premier serait Tunisien et le second Palestinien, citoyen des Emirats Arabes Unis, possédant le statut de résident permanent au Canada.
Les deux hommes ont été inculpés pour "complot en vue de commettre un attentat terroriste" et "complot (...) sous la direction d'un groupe terroriste", a indiqué la GRC. Une audience pour décider d'une éventuelle mise en liberté sous caution était prévue mardi.
Le profil d'Esseghaier sur le réseau professionnel LinkedIn est illustré d'un drapeau noir, marqué d'inscriptions en blanc portant la profession de foi musulmane, et qui est devenu l'étendard des salafistes.
Ils recevaient des consignes d'éléments d'Al-Qaïda se trouvant en Iran, en particulier "des ordres et des conseils", a souligné la police.
Toutefois, "il n'y a aucune information indiquant que ces attaques étaient soutenues par l'Etat (iranien, NDLR)", a précisé la GRC.
Les autorités canadiennes ont noté que l'attentat "était encore à l'étape de la préparation" et qu'aucune attaque n'était "imminente". C'est la première fois au Canada que des chefs d'accusation impliquant Al-Qaïda sont prononcés.
Relativement épargné par le terrorisme international, le Canada est toutefois apparu ces derniers temps comme un vivier pour le recrutement de futurs extrémistes islamistes.
Des médias rapportaient encore la semaine dernière que la spectaculaire attaque menée le 14 avril par un commando de shebab à Mogadiscio (au moins 34 morts) avait été dirigée par un ancien étudiant canadien, Mahad Ali Dhore.

Libé
Mercredi 24 Avril 2013

Lu 110 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs