Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un citoyen marocain conçoit “ses” réformes : Quelque chose comme… la Constitution (suite et fin)




Ma langue...mes langues

« De toute ma vie, je ne me suis jamais préoccupé de mes origines identitaires (arabe ? amazighe ?). La quête, en permanence, de ces « identités meurtrières » ne me passionne guère.  Je me définis marocain et ma marocanité, je la porte en moi. Ma scolarité, je l’ai faite en arabe classique et en français. Mon quotidien, je le vis en darija. Mon administration, « je la côtoie » en arabe classique, en français et en darija.
Ce déchirement, cette « schizophrénie » linguistique me hantent et me tourmentent. Le « tsunami » de la  mondialisation nous impose ses lois et ses règles : de plus en plus l’anglais, l’espagnol, le chinois, l’arabe et le français seront les langues d’embauche, et de recrutement.
   Pour « caricaturer » et traduire mon vécu linguistique, et celui de la majorité des Marocains et des Marocaines, je dirais ceci : « Mes langues nationales et officielles sont la darija, l’amazigh et le français ». Pour demeurer dans le rationnel, je dirais cela : La problématique linguistique doit être traitée d’une manière objective, scientifique, apolitique, loin de tout chauvinisme étroit et patriotisme excessif, et notamment, dans le cadre de l’unité de la nation.
Je reconnais mon incapacité à prendre position sur la question linguistique, pourtant, pour user de mon droit de m’exprimer, je me permets la formulation suivante:
 « Les langues nationales du Royaume du Maroc sont l’amazigh et l’arabe »
«La langue officielle du Royaume du Maroc sur l’ensemble du territoire national est l’arabe »
« La richesse de la  diversité linguistique du Maroc est un patrimoine culturel national qui doit faire l’objet d’un respect, d’une protection, d’une préservation et d’une assistance particulières. L’Etat veille au rayonnement et à la promotion  de l’amazigh ».
 
 Egalité
« Les femmes et les hommes sont égaux en droits et en devoirs ».
« L’Etat prend soin d’encourager efficacement la suppression des obstacles   existants en matière d’égalité entre femmes et hommes ».
« Est interdit tout acte de discrimination vis-à-vis de la femme et portant atteinte à la dignité humaine de la femme ».

Travail
 J’ai le droit et le devoir de travailler. Les normes de salaires, d’horaires, de repos et autres conditions de travail sont fixées par la loi ;
 - L’Etat garantit mon droit au travail et au libre choix d’une activité professionnelle dans le cadre d’une politique générale de l’emploi, visant, entre autres, à assurer un niveau d’emploi aussi stable et élevé que possible, mon droit à des conditions de travail et à une rémunération équitables, ainsi que le droit d’information, de consultation et de négociation collective ;
 - Mon droit à la grève est garanti. Une loi précisera les conditions et les formes dans lesquelles je peux l’exercer, pour assurer la permanence des services essentiels ;
- Le droit des travailleurs de s’organiser, de négocier et d’agir collectivement est garanti.

Sécurité de l’emploi 
« L’Etat garantit aux travailleurs la sécurité de l’emploi. Les licenciements ne peuvent être prononcés que conformément à la loi ».

Droits des consommateurs 
« L’Etat et les associations de défense des consommateurs concourent, ensemble, pour garantir les droits des  consommateurs qui sont : la qualité des biens consommés, la qualité des services utilisés, la protection de la santé, la défense de leurs intérêts économiques, la réparation des dommages subis, et l’information, ainsi que le recours à la justice pour défendre les intérêts individuels ou collectifs ».
- La loi interdit toutes les formes de publicité mensongère, clandestine ou indirecte qui vise à influencer ou à entraîner le consommateur dans l’erreur et la confusion.

Sécurité sociale 
« Chaque citoyen a droit à la sécurité sociale  qui garantit une protection dans la maladie, la vieillesse, l’invalidité, le veuvage ainsi que les orphelins ».

Santé 
« La protection, la préservation et l’amélioration de la santé sont un droit et un devoir. Le droit à la santé est assuré par les moyens suivants » :
- garantir à tous les citoyens l’accès à  un service national de santé, au moyen d’institutions  publiques et privées, contrôlées et inspectées, qui  permettent des soins efficaces et de qualité, en tenant compte de la situation économique et sociale des citoyens ;
- L’Etat est tenu de contrôler et de discipliner l’exercice de la médecine, ainsi que la production, la distribution, la commercialisation et l’usage de tous les produits pharmaceutiques, ainsi que les autres moyens de traitement et de diagnostic ;
- En vue de protéger la santé des citoyens, l’Etat veille à l’amélioration de conditions économiques, sociales, et environnementales  qui puissent aider à la protection de la maternité, de l’enfance, de la jeunesse et de la vieillesse, ainsi que l’amélioration des conditions de vie et de travail, et l’encouragement de l’éducation sanitaire et de la culture physique et sportive ;
 - Toute mère a droit à la protection et à l’assistance.

Logement 
« L’Etat est appelé à assurer à toute personne le droit à un logement convenable et décent, qui correspond aux normes de l’hygiène et du confort, et qui protège son intimité et celui de sa famille ».

Environnement 
« Dans le cadre d’une politique de développement durable, il incombe à l’Etat de garantir à chacun le droit à un environnement sain, équilibré et écologique. Les organismes spécialisés et les citoyens ont le devoir de défendre et de préserver l’environnement ».

Famille 
« La famille est le fondement de la société marocaine et est basée sur l’égalité entre les époux ».
- L’Etat pourvoit à la protection, au soutien, à l’encouragement, et au renforcement du mariage, de la famille, des droits des enfants et des droits des parents ;
- L’Etat et la société ont le devoir de protéger la famille, noyau fondamental de la société marocaine. Dans ce cadre, l’Etat est appelé à réaliser un certain nombre de conditions, notamment :
- L’encouragement à la création d’un réseau national de crèches et l’instauration d’une politique de troisième âge ;
- Garantir, dans le cadre du respect de la liberté individuelle, le droit à la planification familiale ;
- Mettre en œuvre les moyens de procréation assistée, en vue d’assurer la dignité de la personne humaine ;
- Coordonner les diverses politiques sectorielles afin de permettre la conciliation de l’activité professionnelle et de la vie de famille.

Jeunesse 
« Afin de permettre l’intégration des jeunes dans la vie active, l’Etat est appelé à promouvoir une politique de la jeunesse qui consiste à garantir les droits économiques, sociaux et culturels des jeunes, notamment dans les domaines de l’enseignement, la formation professionnelle, la culture, le travail, la sécurité sociale, l’éducation physique et sportive et l’utilisation du temps libre ».

Citoyens porteurs d’un handicap 
« Les citoyens porteurs d’un handicap physique ou mental jouissent pleinement des droits figurant dans la Constitution. L’Etat s’engage à réaliser une politique qui garantit la réinsertion, l’intégration, le respect des citoyens porteurs d’un handicap. L’Etat appuie les associations qui y sont solidaires ».

Troisième âge 
« L’Etat s’engage à prendre des mesures à caractère économique et social qui garantissent aux personnes âgées le droit à la sécurité économique et à l’autonomie personnelle, afin de leur éviter la marginalisation sociale et l’isolement ».

Education physique et sport 
« Il incombe à l’Etat, en collaboration avec les collectivités locales, les régions, les établissements d’enseignement et les associations sportives, de promouvoir, d’encourager, d’orienter et d’appuyer la diffusion et la pratique de l’éducation physique et du sport, ainsi que de prévenir la violence dans le sport ».

Quelques principes
fondamentaux
de la politique économique
La politique économique et sociale repose sur les principes suivants :
- la coexistence du secteur public, du secteur privé et du secteur coopératif et social ;
la liberté d’initiative et d’organisation des entreprises dans le cadre d’une économie de marché ;
la propriété publique des ressources naturelles, la planification du développement économique et social en vue de promouvoir la croissance économique, la justice sociale, le développement harmonieux et intégré de secteurs et de régions ;
- la juste répartition individuelle et régionale du produit national ;
- la défense du monde rural et de l’environnement ;
- Toute la richesse du pays dans ses différentes formes est subordonnée à l’intérêt général ;
- L’initiative privée est reconnue dans l’activité économique ;
L’initiative publique est reconnue dans l’activité économique.
« Le droit à la propriété privée et la liberté d’entreprendre demeurent garantis. La loi peut en limiter l’étendue et l’exercice si les exigences du développement économique et social de la Nation en dictent la nécessité ».
 - L’Etat garantit la liberté de l’initiative économique privée qui s’exerce conformément à la loi, en tenant compte de l’intérêt général.
- Il ne peut être procédé à l’expropriation que dans les cas et les formes prévus par la loi.
- J’ai le devoir de contribuer au soutien des dépenses publiques selon ma capacité économique, dans le cadre d’un système fiscal équitable et intègre inspiré des principes d’égalité qui, en aucun cas, n’aura l’effet d’une confiscation.
- Les dépenses publiques favorisent une répartition équitable et juste des ressources publiques.

Marocains à l’étranger
« Les citoyens marocains résidant à l’étranger jouissent de la protection de l’Etat pour l’exercice de leurs droits ».
« L’Etat veille à la sauvegarde des droits économiques et sociaux des Marocains à l’étranger et orientera sa politique vers leur retour ».
« L’État protège les intérêts légitimes des Marocains résidant à l’étranger ».
 « La loi établit les conditions et les modes d’exercice du droit de vote pour les Marocains établis à l’étranger et en assure l’exercice effectif ».
« L’État crée les conditions permettant aux Marocains résidant à l’étranger d’entretenir des relations étroites avec leur famille et leur lieu natal ainsi que d’apporter leur contribution à l’édification de leur lieu natal, du pays ».
« L’Etat contribue à renforcer les liens qui unissent les Marocains et les marocaines de l’étranger entre eux et au Maroc. Il encourage les organisations qui orientent leur action dans ce sens ».

La peine de mort
« Mort à  toute   peine de  mort » ! [Georges Brassens]
La question de l’abolition de la peine de mort suscite et suscitera toujours d’interminables controverses. La prise de position sur cette question doit prendre en considération, d’abord les principes fondamentaux des droits de l’Homme, et ensuite l’opinion de la majorité du peuple qui, en principe, doit se prononcer sur la question à travers ses représentants au parlement.
 Je me demande, dans quelle mesure cette question intéresse le peuple marocain.
L’odieux et horrible acte terroriste de Marrakech m’interpelle, et m’incite à me demander, si la condamnation des « monstres », ayant prémédité et exécuté ce crime, à des peines de mort, rendrait la vie aux victimes. Quelle réjouissance si c’était possible, mais en même temps, si la justice réduit le verdict  à des peines d’emprisonnements se contentant d’envoyer « les monstres » jouer les « héros » dans leurs cellules, je m’indignerais, car ce sera à mon sens une injustice.
Je reconnais  mon incapacité  à prendre position sur la question de l’abolition de la peine de mort.

 * (Citoyen du Maroc, citoyen
du Monde)

PAR Mounir Karkri *
Jeudi 19 Mai 2011

Lu 826 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs