Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un cessez-le-feu de 7 jours au Yémen




Des pourparlers de paix en Suisse le 15 décembre

La présidence yéménite a indiqué mardi qu'un cessez-le-feu de sept jours devrait en principe être observé dans le conflit à partir du 15 décembre, date du début en Suisse de pourparlers de paix parrainés par l'ONU.
 "Un accord sur un cessez-le-feu convenu entre le gouvernement et les putschistes doit entrer en vigueur le 15 décembre avec le début des pourparlers" en Suisse, a déclaré à l'AFP le ministre yéménite des Affaires étrangères Adel Malak al-Mekhlafi, chef de la délégation gouvernementale à ces négociations.
 "L'accord prévoit un cessez-le-feu de sept jours", a précisé à l'AFP une source au cabinet du président Abd Rabbo Mansour Hadi, citant une lettre adressée par le chef de l'Etat au Conseil de sécurité de l'ONU.
 Le médiateur de l'ONU Ismaïl Ould Cheikh Ahmed a annoncé lundi à Genève des pourparlers de paix le 15 décembre en Suisse, évoquant un possible cessez-le-feu dans la guerre qui oppose depuis plus de huit mois les forces loyalistes à des rebelles chiites Houthis.
Selon la source au cabinet présidentiel, l'accord prévoit aussi que les rebelles "lèvent le siège des villes, assurent l'entrée de l'aide humanitaire et la libération des détenus militaires et politiques".
La trêve de sept jours "sera supervisée par l'ONU et peut être prolongée si elle est respectée par les miliciens (Houthis)", a ajouté cette source.
Le Yémen est ravagé par des combats entre les forces loyalistes soutenues par une coalition militaire arabe et les rebelles chiites Houthis pro-iraniens qui se sont emparés de vastes régions, dont la capitale Sanaa.
Par ailleurs, le chef d'une force progouvernementale au Yémen, le général Aiderous al-Zoubaidi, a été nommé lundi pour succéder au gouverneur d'Aden Jaafar Saad tué la veille dans un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), a-t-on annoncé de source officielle.
 Le général Zoubaidi, désigné par un décret présidentiel, était jusqu'ici le commandant de la Résistance populaire à Dhaleh, l'une des cinq provinces avec celle d'Aden reconquises l'été dernier par les partisans du président Abd Rabbo Mansour Hadi et diverses forces antirebelles.
 La Résistance populaire est une coalition d'anciens militaires, d'hommes de tribus, de séparatistes sudistes et d'islamistes, engagés aux côtés des forces progouvernementales dans des combats contre des rebelles chiites Houthis soutenus par l'Iran.
 Un adjoint de M. Zoubaidi, Challal Ali Chaëa, a en outre été nommé chef de la police d'Aden, selon un second décret présidentiel publié par l'agence gouvernementale Saba.
 Le gouverneur d'Aden Jaafar Saad et six de ses gardes du corps ont péri dimanche dans un attentat à la voiture piégée contre son convoi à Tawahi, quartier résidentiel d'Aden, où les jihadistes ont renforcé leur présence, mettant en difficulté les forces progouvernementales, incapables de sécuriser la deuxième ville du Yémen.
L'attentat a été revendiqué par l'EI, sa deuxième attaque meurtrière à Aden qui était la chasse gardée d'Al-Qaïda, réseau jihadiste responsable ces dernières années d'une vague de violences particulièrement sanglantes au Yémen.
Les attaques à Aden, où des hommes armés ont abattu lundi un habitant accusé de "sorcellerie", se multiplient alors que les forces progouvernementales sont en difficulté sur les fronts de guerre dans le sud-ouest et dans le centre du Yémen où elles butent face à la résistance des rebelles.
Selon l'ONU, le conflit au Yémen a fait plus de 5.700 morts, dont près de la moitié des civils, depuis l'intervention fin mars de la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite, voisine du Yémen.
Des négociations de paix s'étaient déjà tenues en juin à Genève sous l'égide de l'ONU entre le pouvoir du président Hadi et les rebelles et leurs alliés, sans résultat.

Libé
Mercredi 9 Décembre 2015

Lu 437 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs