Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un attentat suicide fait neuf morts au Pakistan




Un attentat suicide fait neuf morts au Pakistan
Au moins neuf personnes ont été tuées dans un attentat suicide sur un marché mardi matin à l'heure de pointe, à la périphérie de la ville de Peshawar dans le nord-ouest du Pakistan, ont indiqué des responsables.
 La bombe a explosé près d'une route embouteillée dans le district de Wazir Dhand, juste à l'extérieur de la ville. Cette route relie Peshawar à la zone tribale de Khyber.
 Un responsable au sein de l'administration de Khyber, Ismatullah, a déclaré à l'AFP que l'attentat avait fait neuf morts et au moins 35 blessés.
 Un porte-parole du complexe médical d'Hayatabad, Toheed Zulfiqar, a précisé qu'un enfant de sept ans avait été tué et que six des blessés étaient dans un état grave.
 Selon Ismatullah, l'attentat suicide semblait viser un responsable de la police dans les zones tribales, et ses collègues dans un marché en bordure de route.
 Khyber est l'un des sept districts tribaux du Pakistan situés à la frontière avec l'Afghanistan.
 Ces régions montagneuses et arborées ont longtemps été le fief d'extrémistes recherchés, liés à al-Qaïda ou aux talibans.
Islamabad, qui a lancé en 2014 une offensive militaire, assure avoir tué des milliers d'extrémistes, et de nombreux autres se sont réfugiés de l'autre côté de la frontière avec l'Afghanistan, entraînant une amélioration de la sécurité au Pakistan.
 Néanmoins, des groupes associés au mouvement des talibans pakistanais, le Tehreek-e-Taliban, mènent occasionellement des attaques à partir de bases en Afghanistan.
 Lundi, six paramilitaires pakistanais ont été tués lundi quand leur véhicule a explosé au contact d'une bombe artisanale cachée au bord d'une route de la province du Balouchistan (sud-ouest), a-t-on appris auprès d'un responsable local.
 Un groupe rebelle séparatiste a reconnu avoir placé la bombe dans le secteur de Marget, quelque 30 km à l'est de Quetta, la capitale de la province.
 "Six soldats paramilitaires ont embrassé le martyre et un autre a été blessé après que leur voiture a roulé sur un engin explosif artisanal", a déclaré à l'AFP un responsable local de la sécurité.
 Un porte-parole pour la force paramilitaire des Frontier Corps (FC), Manzoor Ahmed, a précisé que "l'un des deux blessés, qui était dans un état grave, est mort de ses blessures à l'hôpital, portant le bilan à six morts".
 Au Baloutchistan, un sanglant conflit se poursuit depuis 2004 entre Islamabad et les rebelles locaux, qui réclament la sécession de cette province du sud-ouest, la plus pauvre du pays malgré ses ressources minières et son ouverture sur la mer d'Arabie.
 Les rebelles séparatistes de l'Armée de libération balouche (BLA) ont revendiqué cette attaque.
 "Nous avons fait exploser à distance une bombe et attiré en embuscade des forces de sécurité", a déclaré un porte-parole du groupe, Meerak Baloch. "Cette action s'inscrit dans notre conflit contre les forces de sécurité."

Mercredi 20 Janvier 2016

Lu 1738 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs