Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un attentat fait une quinzaine de morts et une vingtaine de blessés à Jamaa El Fna




Un attentat fait une quinzaine de morts et une vingtaine de blessés à Jamaa El Fna
L’hydre a encore frappé. La ville de Marrakech en a fait les frais hier. Une explosion a secoué le café Argana situé à la Place Jamaa El Fna , faisant 14 morts et 20 blessés de nationalités différentes.
 Selon  un communiqué du ministère de l'intérieur, les premiers indices recueillis sur les lieux indiquent qu'il s'agit d'un acte criminel.
« Les éléments de l'enquête que nous avons permettent d'affirmer que c'est la thèse de l'attentat qui prévaut », a déclaré à l’AFP un responsable du ministère de l'Intérieur sous couvert de l'anonymat.
Un autre responsable du même département travaillant au sein de la préfecture de Marrakech a, néanmoins, indiqué à l'AFP qu’ « il pourrait s'agir d'un acte perpétré par un kamikaze ».
Les enquêteurs poursuivent toujours leurs investigations afin de déterminer les circonstances exactes de cet acte ignoble et mettre la main sur ses commanditaires et exécutants.
Selon l’agence Reuters, de nombreux touristes étaient attablés au café Argana au moment de l'explosion, qui a eu lieu au premier étage de l'établissement.
Présent sur les lieux, un photographe de cette agence de presse a dit avoir « entendu une très forte explosion sur la place : elle s'est produite à l'intérieur du café Argana. Lorsque je me suis rapproché, j'ai vu des corps déchiquetés qu'on sortait de l'établissement »..
 « Parmi les 14 morts, trois sont Marocains et 11 étrangers. On ne peut pas pour l'instant déterminer avec précision les identités de toutes les victimes », a précisé une source médicale ayant requis l'anonymat.
 Selon une source médicale, « le corps de l'une des victimes est complètement déchiqueté ».
 « Nous attendons l'autorisation du Parquet pour procéder à l'identification des corps », a-t-elle indiqué.
Selon un témoin joint par téléphone par cette agence, un responsable de l'ambassade de France a déclaré ignorer « si des Français figurent parmi les victimes », précisant qu’il était « en contact avec les autorités marocaines pour toute information à ce niveau ».
Il y a lieu de rappeler que le Maroc traverse une période cruciale de son histoire avec le train de réformes annoncées et ses marches populaires se déroulant dans un climat responsable, serein et pacifique. Mais cela ne doit apparemment pas faire l’affaire des criminels et des terroristes qui ne reculent devant rien pour saborder la marche de notre pays vers davantage de liberté, de démocratie et de progrès.

Libé
Vendredi 29 Avril 2011

Lu 661 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs