Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un atelier régional organisé par l’Agence du Sud

Le tourisme oasien, levier de développement




Un atelier régional organisé par l’Agence du Sud
Les participants à un atelier régional sur «Le développement de l'écotourisme dans l'oasis de Tighmert et la vallée de oued Noune» ont souligné l'importance que revêt le tourisme oasien. Ils ont insisté sur le fait qu'il constitue l'un des principaux leviers économiques de la zone Guelmim-Assa-Tata.
Cet atelier initié par l'Agence du Sud a été l'occasion de présenter le bilan d'étape du programme de sauvegarde et de développement des oasis du Sud du Maroc (POS), les actions prévues dans le cadre de ce programme pour la période 2008-2011 et la contribution de l'écotourisme à la promotion et au développement de la région de Guelmim. Dans une allocution prononcée à l'ouverture des travaux de l'atelier, le coordonnateur national du POS, Mohamed Houmymid, tout en soulignant les difficultés quant au développement de ces contrées, a mis l'accent sur la valeur patrimoniale et historique des oasis. Il a évoqué notamment les conséquences du stress hydrique, la détérioration du capital dattier, l'abandon des agricultures patrimoniales et la perte de l'identité territoriale, locale et régionale. Les oasis constituent des réserves écologiques et biologiques qui doivent être préservées à travers l'élaboration et la mise en œuvre des plans communaux de développement, le renforcement des structures locales et l'accompagnement des populations oasiennes. Elles disposent également d'un capital humain et culturel très riche et d'une diversité paysagère et archéologique spécifique, a-t-il ajouté. M. Houmymid a, par ailleurs, insisté sur la question de la gestion rationnelle de l'eau, la réhabilitation et la valorisation des savoir- faire locaux et des produits du terroir qui doivent être protégés grâce à un système de labellisation. Il a, par la suite, préconisé la mise en place d'un écotourisme de qualité par la création d'une destination Oasis du Sud du Maroc. Les participants ont apprécié la proposition, car ce type de tourisme peut, selon eux, être promu grâce à l'adoption d'une approche participative et l'accompagnement des populations oasiennes dans leurs projets touristiques. Le programme Oasis du Sud (POS) lancé en 2006 par l'Agence du Sud en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), la wilaya de la région de Guelmim-Smara, le Centre de développement des zones arides et avec le soutien du gouvernement finlandais, vise le développement, dans les cinq prochaines années d'un tourisme oasien et de désert durable intégré et de qualité dans la zone Guelmim-Assa-Tata, initialement et à terme, dans l'ensemble de la région Guelmim-Smara.
La mise en œuvre de ce type de tourisme se définit en quatre axes : l'organisation du territoire, la formation des acteurs et la collecte des données touristiques, le renforcement de l'attractivité du territoire ciblé, le développement d'une offre d'hébergement de qualité favorisant un tourisme de séjour, ainsi que la commercialisation de la destination «Région des oasis du Sud du Maroc» et sa promotion à travers un marketing responsable. La rencontre qui s'est déroulée en présence de tour-opérateurs nationaux et internationaux, de bénéficiaires du programme de sauvegarde et de développement des oasis du Sud, des partenaires du POS et de représentants des médias et des autorités locales, s'inscrit dans le cadre du volet «Marketing» du programme. Elle s'est caractérisée par la présentation des atouts attrayants que recèle l'oasis de Tighmert. Elle fait partie d’un Eductour organisé par l'Agence du Sud, du 21 au 25 janvier, pour la promotion des produits de l'oasis de Tighmert dont bénéficient une dizaine de tour-opérateurs, agences de voyages et associations européennes et marocaines actives dans le domaine du tourisme solidaire.
Les participants ont profité de la rencontre pour décourvrir les produits de l'oasis de Tighmert à travers le contact direct avec les artisans locaux et la découverte du système traditionnel oasien de gestion de l'eau (kettara de Tarmguist, cascades de Fask, sources de Tighmert).

AHmadou El Katab
Jeudi 29 Janvier 2009

Lu 264 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs