Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un astéroïde gros comme un porte-avions frôle la Terre mais sans danger




Un astéroïde de la taille d’un porte-avions a frôlé la Terre dans la nuit de mardi à mercredi, devenant le plus gros objet céleste à s’approcher aussi près de notre planète depuis 1976.
L’objet céleste de 400 mètres de diamètre, baptisé 2005 YU55, s’est approché au plus près mardi à 23H28 GMT, passant à 319.000 km de la surface de la Terre (324.600 km de son centre), soit moins que la distance séparant notre planète de la Lune, a indiqué la NASA, l’agence spatiale américaine.
“Franchement, il sera difficile de le voir (...) Il faut un bon téléscope”, avait indiqué avant le passage de l’astéroïde la porte-parole de la NASA, Veronica McGregor.
Les effets gravitationnels de cet astéroïde ne devaient pas être perceptibles sur la Terre, y compris sur les marées ou les plaques tectoniques, a précisé l’agence spatiale américaine.
L’astéroïde 2005 YU55 se trouve sur une orbite qui le fait passer à intervalles réguliers dans le voisinage de la Terre, de Vénus et de Mars.
Mais mardi il a croisé au plus près de notre planète depuis au moins 200 ans.
La prochaine fois qu’un astéroïde aussi grand devrait s’approcher à une distance comparable de la Terre sera en 2028, selon la Nasa.
Des observations de l’astéroïde effectuées en 2010 avec le radiotélescope américain d’Arecibo, à Porto Rico, indiquent qu’il s’agit d’un objet de forme approximativement sphérique et tournant lentement sur lui-même, en 18 heures.
Sa surface est plus noire que le charbon.
Pour les astronomes amateurs souhaitant l’observer, les lieux les plus favorables étaient l’Europe occidentale ou l’Amérique du Nord.
Sur une période de dix heures l’astéroïde traversera 70 degrés de la voûte céleste vers l’est, croisant plusieurs constellations.
“Alors que l’objet s’approchera de la Terre, il sera si près que sa position parmi les étoiles vue du sol variera beaucoup selon l’endroit où se trouvera l’observateur”, selon Alan MacRobert, de la revue spécialisée Sky and Telescope Magazine.
La Nasa a commencé à suivre de près 2005 YU55 depuis vendredi.
Les scientifiques de la Nasa analysent les échos des ondes radar qui rebondissent sur la surface de l’astéroïde, obtenant ainsi des images précises de cet objet qui devraient dévoiler un grand nombre de détails sur sa surface, sa forme et ses dimensions.
L’astéroïde 2005 YU55, découvert il y a près de six ans par l’astronome américain Robert McMillan de l’Université d’Arizona, est l’un des quelque 8.500 objets astéroïdes et comètes  dont l’orbite passe dans le voisinage de la Terre qui ont été à ce jour découverts et catalogués par la Nasa.

Libé
Vendredi 11 Novembre 2011

Lu 1209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs