Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un après-midi sanglant à Rabat : De la matraque pour les diplômés chômeurs




Une fin d’après-midi vraiment sanglante que celle de ce mardi 12 juin au cœur de la capitale. Après les promesses données aux diplômés chômeurs signataires du procès verbal du 20 juillet, par l’actuel chef du gouvernement, l’heure est à la matraque.
 Les victimes se comptaient par dizaines. Une trentaine de diplômés chômeurs ont subi les affres des forces de l’ordre : blessures, injures, poursuites et … arrestations. Trois membres des quatre coordinations ont été interpellés lors de ces affrontements. La traque des diplômés chômeurs s’est poursuivie pendant près d’une demi-heure. Certaines victimes se sont retrouvées sous les bottes des SMI ou pourchassées dans les cafés et les boutiques. Parmi les slogans scandés lors de cette manifestation, on peut citer celui qui appelle à mettre fin au cas de «90 mille postes d’emploi fantômes».
«Il nous a promis de tenir tous les engagements du gouvernement El Fassi, mais une fois, chef du gouvernement, il s’est désengagé et s’est contenté de ses palabres concernant la légalité et la constitutionnalité du PV du 20 juillet», commente une jeune diplômée.
Le secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Mohamed Sebbar, a souligné que le PV du 20 juillet répond à toutes les normes de constitutionnalité et de légalité politique. Pour contrecarrer cette nouvelle thèse du PJD/Benkirane, les diplômés chômeurs répondent : «Pourquoi n’ont-ils pas crié à l’inconstitutionnalité de ce PV avant ? Pourquoi ont-ils souvent fait du dossier des diplômés chômeurs un menu consistant dans leurs plaidoiries lorsqu’ils étaient à l’opposition?».

Mustapha Elouizi
Jeudi 14 Juin 2012

Lu 1462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs