Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un allié de Poutine élu maire de Moscou

L’opposant Navalny crie à la fraude




Un allié de Poutine élu maire de Moscou
 
Le maire sortant de Moscou Sergueï Sobianine a remporté les élections municipales avec 51,37% des voix, selon les résultats complets annoncés lundi, une victoire d'ores et déjà contestée par l'opposant Navalny qui a menacé de faire descendre ses partisans dans la rue.
Ayant obtenu la majorité absolue, M. Sobianine, un allié fidèle du président Vladimir Poutine est élu dès le premier tour.
Opposant farouche au président Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, en sursis d'une peine de prison et qui a contesté le Kremlin dans ce scrutin, a obtenu 27,24% des voix, un résultat considéré comme un succès par les experts et les médias.
"Navalny est désormais le leader incontestable de l'opposition", écrit lundi le quotidien des affaires Vedomosti.
L'opposant a toutefois dénoncé dans la nuit des "falsifications évidentes".
Interrogé par l'AFP, Dmitri Orechkine, un politologue qui a participé à la coordination d'observateurs indépendants, a estimé que des fraudes lors du vote à domicile avaient pu avoir lieu pour permettre à M. Sobianine d'échapper à un second tour.
"Sobianine a obtenu aux alentours de 50% et un point de pourcentage de plus ou de moins avait pour lui une importante vitale. Pour l'obtenir, il a pu y avoir des fraudes lors du vote à domicile, dans les casernes et dans certains bureaux de vote".
Il a toutefois souligné que ce scrutin avait dans tous les cas été beaucoup plus honnête que les élections précédentes.
Devant plusieurs milliers de personnes rassemblées dans le centre de Moscou, M. Sobianine a de son côté lancé dans la soirée être "certain" de sa victoire.
 Avocat de 37 ans, pourfendeur de la corruption aux accents nationalistes, Alexeï Navalny avait pris la tête du mouvement de protestation à l'hiver 2011-2012.
Sa participation à l'élection à Moscou, même s'il n'a pas eu accès aux grands médias et a dû mener campagne dans la rue et sur l'Internet, a changé la donne dans un paysage politique aseptisé et où l'opposition est marginalisée depuis dix ans.
Il a mobilisé plusieurs milliers de volontaires et plus de 100 millions de roubles (2,3 millions d'euros) en donations.
Sergueï Sobianine, 55 ans, gestionnaire efficace mais sans charisme, a de son côté multiplié les initiatives pour séduire les Moscovites, de la création d'un système de vélos en libre-service à de gigantesques chantiers de rénovation du centre historique.
Nommé par un décret du Kremlin en 2010, il a convoqué une élection anticipée pour asseoir sa légitimité dans la mégalopole de 12 millions d'habitants.

AFP
Mardi 10 Septembre 2013

Lu 84 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs