Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un ado néerlandais s’attaque aux plastiques polluant les océans




Un ado néerlandais s’attaque  aux plastiques polluant les océans
Le Néerlandais Boyan Slat n’a que 19 ans, mais 100 personnes travaillent déjà sur son idée, qu’il espère révolutionnaire, pour nettoyer les océans des milliers de tonnes de plastique qui les polluent.
Alors que la plupart des autres projets envisagent de ramasser les plastiques à l’aide de bateaux sillonnant les océans, Boyan Slat souhaite tout simplement se servir des courants marins pour les piéger.
“Pourquoi vouloir aller vers les déchets alors que les déchets peuvent venir à vous!”, dit en souriant le jeune scientifique qui a mis entre parenthèses ses études en ingénierie aéronautique pour se consacrer à son projet.
La “soupe plastique” -mélange de déchets plastiques de tailles diverses dans l’océan- a un impact considérable sur l’environnement: les animaux marins -dauphins, phoques - s’y empêtrent, s’étranglent et se noient. D’autres les ingèrent, comme les tortues qui prennent les sacs plastiques pour des méduses. 
Décomposés en petites particules, ces matières soupçonnées d’effet négatif sur la fertilité et de provoquer des maladies cancéreuses chez l’homme, entrent dans la chaîne alimentaire.
La plupart du plastique se retrouve entraîné dans les 5 principales gyres, des courants marins circulaires entraînant la formation d’énormes plaques de déchets, des “continents” de plastique.
Les estimations varient sur la quantité totale de plastiques dans les océans, allant de quelques centaines de milliers à plusieurs millions de tonnes.
Le projet de Boyan Slat consiste à étendre deux bras flottants de 50 kilomètres chacun formant un “V” et arrimés aux fonds marins. Munis d’un “rideau” s’enfonçant dans l’eau sur trois mètres de profondeur, ils bloqueront les plastiques.
Concentrés au centre du “V” par les courants, les plastiques pourraient être facilement récupérés via une plateforme cylindrique de 11 mètres de diamètre en attendant qu’un navire vienne les évacuer. Pourraient y être stockés jusqu’à 3.000 mètres cubes de plastique (autant qu’une piscine olympique).
Un tapis roulant installé sur la plateforme, alimenté par des panneaux solaires, permettrait d’emmener les plus gros morceaux à un déchiqueteur. 
Boyan Slat s’est penché sur le problème lorsqu’il était encore au lycée, “après avoir fait de la plongée sous-marine lors de vacances en Grèce : sous l’eau, j’ai vu plus de plastiques que de poissons”.
Il a présenté son projet fin 2012, espérant à peine être pris au sérieux. Aujourd’hui, une centaine de personnes travaillent dessus, certaines à plein temps.
Après une année de tests et une étude de faisabilité, Boyan vise la mise en place d’un projet pilote sur les trois ou quatre prochaines années, avant l’installation du premier dispositif, dans le Pacifique Nord.
Ses yeux clairs cernés de la fatigue due au décalage horaire - il revient des Etats-Unis, où il a participé à une conférence -, le jeune homme se donne 100 jours pour collecter 2 millions de dollars grâce au crowdfunding, somme qui lui permettra de continuer l’aventure.  Après 33 jours, l’étudiant qui vit encore chez ses parents a déjà rassemblé plus d’un million de dollars.
Sur une période de 10 ans, le dispositif permettrait de collecter près de la moitié des déchets du Pacifique Nord. Selon Boyan, sa méthode est des milliers de fois plus rapide et beaucoup moins chère que les méthodes conventionnelles. 

AFP
Jeudi 17 Juillet 2014

Lu 102 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs