Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un accord entre les deux Corées permet la désescalade

Les armes nucléaires, pas la discussion, ont permis la sortie de crise selon Kim Jong-Un




Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a assuré vendredi que les armes nucléaires plutôt que la négociation avaient permis de conclure avec Séoul un accord "historique" pour mettre fin à un face à face militaire tendu.
Le jeune dirigeant, qui présidait une réunion de la Commission militaire centrale, a expliqué que c'était grâce au Nord que cet accord avait pu être conclu, ce qui a remis les deux Etats rivaux sur la voie "de la réconciliation et de la confiance", a rapporté vendredi l'agence officielle KCNA.
L'accord négocié dans le village frontalier de Panmunjom, où fut signé le cessez-le-feu de la guerre de 1950-1953, a permis la désescalade alors que les deux pays semblaient au bord de l'affrontement.
Séoul a fait taire les haut-parleurs qui diffusaient à plein volume des messages de propagande à la frontière. Pyongyang a exprimé ses regrets pour l'explosion de mines antipersonnel qui ont mutilé deux soldats sud-coréens début août.
Le texte engageait également les deux Etats à dialoguer.
Mais Kim Jong-Un a souligné que cela ne voulait pas dire que son pays discuterait des moyens de mettre un terme à son programme d'armement nucléaire, lequel, a-t-il dit, est de toute façon un facteur essentiel de paix.
L'accord de Panmunjom "n'a en aucun cas été obtenu à la table des négociations mais grâce à (notre) force militaire gigantesque, et à (notre) dissuasion nucléaire défensive", a-t-il dit.
La "priorité numéro un" c'est de poursuivre les efforts pour renforcer les capacités militaires de la Corée du Nord, a poursuivi Kim Jong-Un.
Néanmoins, il a estimé que l'accord de compromis représentait "une occasion historique déterminante" susceptible d'inaugurer une nouvelle ère dans les relations bilatérales.
Techniquement, les deux Corées sont en conflit depuis 65 ans car la guerre a pris fin avec un simple cessez-le-feu qui n'a jamais été formalisé par un traité de paix en bonne et due forme.

Samedi 29 Août 2015

Lu 244 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs