Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un Wydad désorienté défait par un FUS réaliste


Regragui ne veut pas précipiter les choses et Toschak plus proche que jamais du limogeage



Le match au sommet entre le WAC et le FUS, disputé samedi au stade Al Massira à Safi et comptant pour la mise à jour (24ème journée) du calendrier du championnat de football Maroc Telecom D1, a tourné à l’avantage de la formation rbatie sur la marque de 1 à 0.
Une victoire combien précieuse pour le Fath et amplement méritée. Face à un Wydad à côté de la plaque, avec une défense amorphe, un milieu sans inspiration, une ligne d’attaque aux abonnés absents et un staff technique incapable de relancer la machine, le FUS a sorti un match correct, dominant des Rouges qui ne parviennent plus à orchestrer des actions pour ne pas dire produire le b.a-ba du football.
Mieux en place dans tous les compartiments du jeu et beaucoup plus appliqués dans leurs assauts, les Fussistes ont pris le match du bon bout, négociant avec intelligence le first half et attendant le second pour frapper grâce à l’inévitable Mourad Batna, auteur d’un fort joli but à la 50ème minute qui lui a permis de s’accaparer en solo la tête du classement  des goleadors avec 10 réalisations.
Bien entendu, après l’ouverture du score, le Fus n’a pas lâché prise, d’autant plus que l’adversaire se faisait quelconque et même s’il avait à jouer plus qu’une mi-temps, il était incapable de revenir au score.  
Victoire somme toute logique du FUS qui porte son capital point à 46 unités avec un match en moins contre l’IRT. Le WAC, qui a essuyé son sixième revers, ce qui est trop pour un prétendant au titre, reste provisoirement leader avec 47 points au compteur.
Lors de la conférence d’après match, le coach du FUS, Walid Regragui a tenu à féliciter l’ensemble de ses joueurs qui ont sorti un match plein ponctué par une victoire sur le leader. En dépit de ce probant résultat, Regragui a cherché à ne pas se mettre trop de pression, réitérant que le FUS négociera match par match ses prochaines sorties et que s’il y a consécration en fin de compte, c’est tant mieux, sinon, l’objectif est de faire souffrir au maximum l’équipe qui remportera le championnat du Maroc.
Pour l’entraîneur du Wydad John Toschak qui avait assumé pleinement ses responsabilités suite à la défaite du club lors du  derby, cette fois-ci il n’est pas allé par quatre chemins, tonnant qu’il s’attendait à cette déconvenue devant le FUS qui était bien meilleur au cours de cette confrontation. Pour ce qui est des multiples déroutes collectionnées en cette seconde moitié de l’exercice, le Gallois a tâché de les justifier par le fait des nombreux déplacements qui ont irrité le groupe.
Des explications qui ne seraient pas du goût du bureau dirigeant du WAC. Le président du club Saïd Naciri aurait eu un entretien samedi soir avec John Toschak et d’ores et déjà deux options se présentent pour le Wydad : soit le limogeage illico presto du technicien gallois, soit continuer avec le même staff jusqu’au bout. Sauf que pour les champions sortants, la saison ne se terminera pas de sitôt, puisqu’ils enchaîneront à partir du mois prochain avec la phase de poules de la Ligue africaine des clubs champions. Et tout laisse croire que le WAC poursuivra sa campagne continentale avec un nouveau staff technique et l’information officieuse rapportée par la radio nationale tunisienne faisant état de l’arrivée de Fouzi Benzarti pourrait prendre une tournure officielle plutôt que prévu.   


 

La barbarie footeuse a frappé à Safi



Six personnes impliquées dans des bagarres entre deux groupes de supporters du Wydad de Casablanca et du FUS de Rabat, samedi à Jemaa-Shaïm (province de Safi), ont été arrêtées par les forces de l'ordre, a-t-on appris auprès des autorités locales de la province de Safi. La bagarre avait éclaté entre les deux groupes de supporters à leur retour de la ville de Safi après la fin de la rencontre ayant opposé le Wydad de Casablanca au FUS de Rabat et a causé des dégâts matériels à trois voitures et à un autocar de transport de passagers, précise la même source.
Les prévenus seront déférés devant la justice après la fin de l’enquête menée sous la supervision du parquet général.
Les actes de barbarie ne s’étaient pas arrêtés à ce niveau. Certains nervis s’en sont pris à l’autocar transportent l’équipe espoir du Raja après avoir disputé, samedi, un match de championnat de cette catégorie contre l’Olympique de Safi. Une attaque qui a causé des blessures à certaines joueurs ainsi que des dégâts matériels au bus du club.
Le bureau dirigeant du Raja a rendu public un communiqué dans lequel il a vivement critiqué la Ligue nationale de football professionnel (LNFP)  qui a eu le tort de programmer le match de championnat espoir entre l’OCS et le Raja le même jour que celui entre le WAC et le FUS à Safi.

Mohamed Bouarab
Lundi 16 Mai 2016

Lu 2530 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs