Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un TGV au Maroc, pourquoi pas ?




Un projet  mirobolant : 20 milliards de DH d’investissement pour la ligne Casa-Tanger, 8 millions de passagers par an au lieu des 2 millions actuels, un temps de parcours réduit entre les deux destinations  passant de 4h45’ à 2h10’. Une réalisation à la pointe de la technologie ; une fierté pour le pays en somme.
Une réalité criante : L’économie du pays dépend  pour l’essentiel du bon vouloir de la pluviométrie, 40% de la population est encore analphabète et 15% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté. Des chiffres qui se passent de tout commentaire. A cela il faut ajouter le prix du ticket qui, à l’instar d’autres pays, ne sera pas à la portée des bourses moyennes. Ainsi seule une frange de la société, la plus nantie du reste, peut emprunter le TGV.
Une question qui s’impose : est-ce vraiment une priorité ? Loin s’en faut. Tous ces milliards, beaucoup moins même, auraient pu servir à restructurer de façon radicale l’ensemble du transport ferroviaire au Maroc et ce, à plusieurs niveaux. A commencer par  desservir d’autres régions, notamment celles du Sud par l’extension du réseau ferroviaire. Désenclaver ainsi des régions dont les habitants, « de seconde zone », vivent en reclus. Ensuite, penser à réaliser une infrastructure à même de permettre aux trains d’adopter une vitesse plus performante. Par ailleurs, veiller à ce que les prestations proposées répondent aux attentes des usagers. Et c’est là que le bât blesse. A dire vrai, les services de l’ONCF laissent franchement à désirer. Des retards à tout va, des stations non annoncées, des rames parfois bondées si bien que même la position debout devient intenable (surtout en périodes de fêtes et de vacances), une climatisation inexistante et la liste n’est pas exhaustive. Des requêtes et des doléances qui reviennent comme une litanie mais dont apparemment personne ne se préoccupe. Véritable insulte aux usagers qui ayant payé leur ticket, ont droit à un minimum de respect.
C’est à espérer que les prestations réservées aux «tgvéistes» seront  à la hauteur de leurs attentes.

Nezha mounir
Mercredi 8 Juin 2011

Lu 419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs