Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un Raja seigneurial éclate le WAF

Le MAT prend la poudre d’escampette, au WAC au KACM et au FUS la mauvaise opération du jour




Un Raja seigneurial éclate le WAF
Douze buts en sept matches dont le tiers enregistré à Casablanca par le Raja lors d’une démonstration de force face au WAF, la vingt et unième journée de ce bon vieux championnat a été bien peu fertile. Quatre nuls dont un vierge et trois victoireS dont une chez les autres, forcément que ça paye pour les trois vainqueurs qu’ont été le MAT, le KAC et le Raja. Ils profitent de l’aubaine du succès pour améliorer leur position au classement. Le grand gagnant dans l’affaire est sans aucun doute le MAT qui, à la faveur de sa courte mais très précieuse victoire, prend ses distances et accroît même son écart par rapport à ses deux poursuivants immédiats, le KACM et le FUS qui se sont neutralisés et voire même un troisième si l’on inclut le DHJ, un virtuel dauphin contraint lui au nul  (1-1) à Safi dimanche par l’OCS lors du derby régional des Abdas-Doukkalas.  
Si le MAT s’inscrit de son insolente avance comme un prétendant sérieux à la plus haute marche du podium en fin de saison, ce n’est pas le cas du WAC qui, de son revers au Saniat R’mel, devra se faire à l’idée qu’il n’a pas une envergure de champion. 
Le Difaa d’El Jadida par contre, d’une tenue de route tout à fait correcte, semble  posséder cette étoffe qui manque au Wydad. Dimanche même s’il a raté la victoire à Safi, il prenait néanmoins le point après s’être fait remonter au score  par Rafik Abdessamad, alors que Baker El Hilali avait réussi un but dix minutes plus tôt.
Le Raja  qui de son large succès face au WAF, nouvellement pris en mains par Fouad Sahabi, (4-0 sur deux doublés de Mouhcine Yajour, et de Vivien Mabide en première mi-temps) s’est réconcilié certes avec lui-même mais n’en demeure pas pour autant loin de la lutte au titre au regard du rythme de l’échappée, imposé par le MAT. Les Verts ne peuvent et au meilleur des cas (mise à jour positive à 100%) que lorgner la dernière marche du podium. 
Le KAC, roi des nuls, en commettant un hold-up à Al-Hoceima, reste conforme à ses ambitions de départ et baigne l’esprit dégagé de toute pression dans les eaux calmes du ventre mou  du classement. Idem pour sa victime du jour qui quoiqu’ayant succombé, a de quoi faire valoir ses bonnes assises.
Dans cette même partie du tableau, elle est une éminence, l’ASFAR en l’occurrence, qui y patauge aussi. Les Militaires, qui n’ont plus perdu depuis lurette, ont réussi à Oujda à revenir sur le but d’Akhmiss par Kordi en début de match forçant ainsi le nul devant les «Calamentis» de la RSB qui croyaient tenir enfin une victoire qui les fuyait  depuis six journées déjà. Avec aucun succès lors de la phase retour, il y a de quoi s’inquiéter car c’est la culture du loser qui s’installe à Berkane. L’ASFAR, dégagée de toute pression, s’améliore doucement et sûrement.
En bas de tableau, on saluera et le nul méritoire des Slaouis à Khouribga (1-1) et surtout le but d’un tir tendu de Youssef El Gnaoui auquel répondait le combatif Zakaria Amzil une vingtaine de minutes plus tard. Les deux lascars prennent un point au WAF. L’OCK dans ce match à six points a limité les dégâts et maintenu l’ASS à cinq longueurs. Cette dernière n’en est pas pour autant sortie de l’auberge bien qu’à quatre longueurs de la lanterne rouge et trois du MAS qui compte trois matches en retard avec celui d’hier face au HUSA. Les Fassis du WAF, de leur déconvenue casablancaise, se sont peut-être  définitivement condamnés. 


Saâdane a dit non au WAC
 
L'ancien sélectionneur de l’équipe nationale d’Algérie, Rabah Saâdane, a affirmé avoir décliné une offre reçue la semaine dernière des dirigeants du Wydad de Casablanca, précisant qu'il campait toujours sur sa décision de ne plus revenir sur le banc de touche, rapporte l’agence algérienne APS.
"J'ai reçu une proposition du WAC qui me voulait pour prendre les commandes techniques de l'équipe première, mais j'ai poliment décliné l'offre", a déclaré Saâdane à la chaîne de télévision Echourouk TV dimanche soir. 
"Depuis mon départ de la barre technique de la sélection d’Algérie (en septembre 2010, ndlr), j'ai pris une décision irrévocable de ne pas retourner sur le banc de touche. Je suis prêt toutefois à mettre mon expérience au service du football algérien, mais d'une autre manière", a-t-il précisé.
 



Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 18 Mars 2014

Lu 1082 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs