Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un Onze national toujours peu convaincant

Comme sparring-partners, on n’a pas été très loin




Un Onze national toujours peu convaincant
Environ mille spectateurs étaient présents à trente minutes du coup d’envoi de la rencontre amicale qui a opposé au Grand stade de Marrakech la sélection marocaine à son homologue libyenne et qui a connu la victoire des Nationaux par trois buts à zéro. Un décor qui n’a pas beaucoup plu les joueurs nationaux à leur entrée sur l’aire de jeu, peut-être parce que la ville ocre leur a toujours réservé un accueil des grands rendez-vous. Mais avec le début de la rencontre, les gradins se sont, petit à petit, remplis par des retardataires, élevant à presque huit mille le nombre des spectateurs. Pour ce qui est du match, la domination des Nationaux fut totale, d’autant plus que la sélection libyenne a montré ses limites depuis les premières minutes, ce qui a donné aux protégés de Zaki la possibilité de combiner en milieu du terrain sans pour autant parvenir à concrétiser les occasions créées. A la 40ème minute, suite à une faute commise sur Belhanda, l’arbitre Ben Hassana a sifflet un  penalty qu’il a lui-même transformé. De retour des vestiaires, celui qu’on peut considérer comme l’homme du match, Abdelaziz Berrada, a inscrit le second but  sur une action personnelle. Dès lors, Zaki a procédé à plusieurs changements pour tester le plus grand nombre de joueurs, mais celui de Youssef El Gnaoui était le plus probant, car sur une de ses passes Mohcine Iajour a marqué le troisième but. 
Un bon résultat certes, toutefois, un grand travail attend le staff technique à l’approche de la CAN. Au terme de ce match, le sélectionneur libyen a déclaré que la défaite face au Maroc était logique du fait que le championnat libyen n’a pas encore débuté, que les jeunes qui ont été titularisés n’ont pas l’expérience nécessaire pour faire face à un tel adversaire et que la situation actuelle en Libye n’offre pas au groupe de bonnes conditions de travail. Toutefois, il a reconnu que ce match test sera une bonne leçon à ses joueurs qui ont besoin de disputer de telles rencontres en vue de gagner en maturité et en confiance. De son côté, le sélectionneur national, Badou Zaki a déclaré que les deux matchs amicaux, contre le Qatar à Casa et contre la Libye lui ont donné une certaine visibilité par rapport à la suite de son travail. Il a ajouté que si les Nationaux étaient plutôt meilleurs lors du second match, c’est parce qu’ils ont profité de plus de temps pour s’entraîner ensemble, que le prochain stage du mois d’octobre sera une autre occasion pour apporter d’autres retouches au groupe, et que l’absence de Da Costa, Kaddouri, Arabi et Feddal lors de ce match n’a pas trop affecté l’équipe, car les joueurs qui ont été appelés pour les remplacer n’ont pas démérité.   
 

Khalil Benmouya
Mardi 9 Septembre 2014

Lu 1132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs