Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un Etat indien veut construire la plus haute statue du monde




L'Etat indien du Gujarat, dans l'ouest du pays, a lancé un appel d'offres mondial pour l'aider à construire la plus haute statue jamais érigée, un monument de 182 m célébrant un héros de l'indépendance et qui devrait coûter 300 millions de dollars.
La statue, qui devrait mesurer quasiment la moitié de l'Empire State Building à New York, sera à l'effigie de Vallabhbhai Patel, leader nationaliste qui réussit à construire l'unité de l'Inde après son indépendance de l'Empire britannique.
Originaire du Gujarat, comme Gandhi dont il fut un proche et un allié, il a été ministre d'Etat dans le gouvernement de Jawaharlal Nehru, premier Premier ministre de l'Inde indépendante.
Dans le dernier numéro du magazine The Economist, les autorités locales ont lancé un appel d'offres à des cabinets-conseil pour des expertises portant notamment sur l'architecture de la statue.
Selon l'annonce publiée en pleine page, la statue de Patel, qualifiée de "Statue de l'Unité", sera érigée sur un ilôt du fleuve Narmada, dans le Gujarat, à quelques  kilomètres en aval d'un gigantesque projet de barrage hydroélectrique.
"Ma vision est que ce lieu soit une source d'inspiration pour les âges à venir", a clamé le chef du gouvernement local, Narendra Modi, homme politique controversé qui fut accusé de complicité dans le massacre de musulmans lors d'émeutes en 2002.
M. Modi a aussi prévu un "musée high tech retraçant 90 ans d'histoire de ceux qui ont lutté en Inde pour la liberté", voulant que le monument soit conçu comme un "centre de recherche pour préserver l'unité et l'intégrité de l'Inde.
La statue, quatre fois plus haute que la Statue de la Liberté et six fois plus grande que celle du Christ rédempteur à Rio, ne sera accessible que par bateau. Elle sera dotée d'ascenseurs permettant aux visiteurs d'accéder à une vue panoramique depuis les yeux de Patel, baptisé "l'homme de fer de l'Inde".
Mais le projet fait grincer des dents, dans un pays où des millions d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté.
"De telles dépenses pour ériger une statue ne peuvent se justifier quand des gens meurent de faim et de pauvreté", a asséné Mahesh Pandya, directeur de l'association Paryavaran Mitra (Les amis de l'environnement) basée au Gujarat, interrogé par l'AFP.

AFP
Mardi 21 Juin 2011

Lu 252 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs