Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Twin Peaks” : Le retour

La série se base sur une esthétique féroce et une musique admirable




L’envoûtant retour de la série
américaine culte «Twin Peaks»
sur Showtime, nous oblige  à nous
replonger dans les saisons passées, pour une meilleure appréhension de l’opus présent


Improbable en son temps, aucune série n’a autant changé l'histoire de la télévision américaine que « Twin Peaks » de David Lynch et Mark Frost. Une révolution dans le paysage audiovisuel américain des 90’s, qui intègre les codes des soaps (un type de feuilleton radiodiffusé ou télévisé) célèbres à l’époque, et savamment orchestrés par le génie cinématographique de Lynch qui pose les bases de nombreuses séries par la suite.
Le classicisme du script, un détective du FBI qui mène une enquête sur la mort d’une adolescente assassinée dans une petite ville américaine apparemment sans histoires, se retrouve noyé dans l'étrangeté atmosphérique de cette ville si éloignée de notre réalité et en même temps si proche. A l’instar des hiboux qui sont omniprésents et qui ne sont pas ce que l’on pense, la trentaine de personnages aux caractères distincts exposés dans la série vont révéler des secrets terribles et des personnalités versatiles. De l'agent spécial Dale Cooper jusqu'aux serveuses du Double R et la dame à la bûche, tous les protagonistes existent avec force dans cet univers parallèle à la beauté malsaine et envoûtante qu'est « Twin Peaks », où la bizarrerie devient la norme et où les lieux les plus rassurants cachent les pires horreurs.  
Ode au café et aux beignets, la série se base sur une esthétique féroce et une admirable musique, simple et synthétique, composée par le tandem Lynch/Badalamenti, en plus d’un suspens passionnant qui fait l'originalité de Twin Peaks, sans cesse imitée de « X-Files » à « Lost » mais jamais approchée. Lynch et Frost, dont l'influence est souvent minimisée par rapport à l'aura du réalisateur de « Mulholland Drive», en font une œuvre dédiée aux ténèbres de l'esprit humain, au double et à la complexité humaine en général. Aussi, tous les tabous de la société américaine sont passés en revue au fil du récit. David Lynch voulait attendre la fin de la série pour résoudre le mystère de la mort de Laura Palmer, adolescente, en apparence, modèle. Mais la chaîne ABC imposa la révélation du coupable en milieu de la deuxième saison. Ce qui aura pour effet la désertion de l’audience. La chaîne mit ainsi fin à l'aventure qui se conclut sur un dénouement où Dale Cooper restait prisonnier de la Loge Noire (univers parallèle) tandis que son double maléfique se baladait, lui, parmi nous. 25 ans plus tard, la célèbre prédiction prononcée par Laura Palmer lors de l’épilogue de la série se réalisa. En octobre 2014, David Lynch et Mark Frost postent un tweet confirmant une 3ème saison pour l’année 2017, se déclinant en 18 épisodes. Ce nouvel opus a fait ses débuts sur Showtime le 21 mai.
Tout en reprenant la structure périodique de l’épisode final de la saison 2, pour les passages dans la Black Lodge/Red Room, les créateurs profitent de l’évolution du format pour faire du pilote une introduction d’un long-métrage de dix-huit heures. Le pré-générique est un trait d’union avec la série et expose en quelques plans les fantômes qui hantent les lieux.
Même si la présence de certains protagonistes, des années plus tard, est rassurante, la mise en scène et l’accompagnement musical, sombre et minimaliste, créent une atmosphère proche de la période « Fire Walk With Me » le film retraçant les derniers jours de Laura Palmer, et nous éloignent de la chaleur d’une ville rythmée par les énigmes locales et de l’unité des lieux qui nous rapprochaient des habitants.  Cette introduction rappelle que la Loge Noire a désormais envahi l’espace et créé un point de non-retour.  Jusqu’au seuil du 12ème  épisode qu’a atteint la diffusion de la nouvelle saison, il est évident que Lynch et Frost cherchent l'inédit comme ce fut le cas au début des 90's.

 

Chady Essalam Chaabi
Vendredi 4 Août 2017

Lu 857 fois


1.Posté par Guillaume MATTHIAS le 04/08/2017 10:43
Sympa l'article : ça me bien en lumière que Frost et Lynch ne sont pas des suiveurs. Si des gens cherchent des explications et analyse sur cette saison 3, je ne peux que vous conseiller ma chaîne YouTube avec de grosses spéculations plausibles sur le final :)

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs