Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf : Consécration de Michael Hoey et Karen Lunn




Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf : Consécration de Michael Hoey et Karen Lunn
SAR le Prince Moulay Rachid a présidé, dimanche au Golf du Palais Royal d'Agadir, la cérémonie de remise des prix de la 39è édition du Trophée Hassan II et de la 18è édition de la Coupe Lalla Meriem de golf, organisées sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI (19-25 mars).
Le Nord-Irlandais Michael Hoey a coiffé sur le fil ses adversaires pour s'offrir le titre du Trophée Hassan II de golf, une épreuve de l'European Tour.
Pour atteindre le score de 17 coups sous le par qui lui a permis de décrocher sa quatrième victoire dans le circuit européen, le natif de Belfast (33 ans) a dû surmonter sa déception d'entrée (+2 au 1er tour), pour avancer crescendo, passant par un -5 encourageant au second tour, avant d'enchaîner deux cartes de -7 pour chacune des deux dernières manches.
"Je me sens bien sur les parcours marocains" a déclaré Hoey rappelant qu'il avait remporté le Morocan Classic en 2008 et s'était classé 4e au Trophée Hassan II avant qu'ils ne deviennent une épreuve de l'European Tour.
En seconde place (-14), figure l'Irlandais Damien McGrane, qui n'a pas pu résister aux convoitises de ses concurrents et a fini par céder sa place de leader en rendant une carte de -2, dimanche.
Il faut dire que McGrane a altéré ses chances depuis le troisième tour, quand il a montré des signes de fébrilité, encaissant trois bogeys et un double-bogeys, ce qui l'a contraint à partager sa couronne (provisoire) avec l'Italien Matteo Manassero, juste avant la dernière ligne droite.
Ce dernier, plus jeune joueur du tournoi (18 ans), n'a pas pu garder son rythme de la matinée. Restant dans le par lors du dernier tour, joué dans l'après-midi, il s'est contenté de la huitième place (-12).
La troisième place (-13) revient au Gallois Jamie Dolandson, qui était à son grand jour dimanche (4e tour). Avec trois eagles et six birdies (contre un seul bogey), il a signé un des meilleurs parcours de cette édition, avec un score journalier de 11 coups sous le par et gagné 40 places au classement d'un seul coup.
Après, respectivement, un par, -4 et +2, pour chacun des trois premier tours, Dolandson termine ainsi en beauté ce tournoi.
Avec le même score (-13) pointent l'Anglais Robert Coles, auteur dimanche de -5, et le Gallois Phillip Price, qui avait fait, un moment, figure de sérieux prétendant à la victoire finale, avant de lâcher prise avec un score de -3 à la dernière journée.
Hoey succède ainsi au palmarès à l'Anglais David Horsey qui s'est contenté de la 14è place (-9). Malgré un baroud d'honneur au dernier tour, qui lui a permis de gagner 22 rangs grâce à une carte de six coups sous le par, Horsey était loin du compte pour la défense de son titre et paye cher un mauvais début de tournoi.
Par ailleurs, l'Australienne Karen Lunn, inattendue au coup d'envoi de la compétition, a fini par remporter la 18è Coupe Lalla Meryem de golf, sa dixième victoire en Ladies Eruopean tour (LET), au terme d'une ascension en douceur.
Lunn a pourtant débuté sur une note peu brillante, avec un coup au dessus du par, avant de prendre son élan en signant sur les deux tours suivants, respectivement, -5 puis -3, qui lui ont permis, à la fin du 3è tour dimanche matin, de se placer en deuxième position.
Pour achever son parcours, la native de Sydney a réussi une carte de cinq coups sous le par au terme d'un après-midi assez régulier en alignant, avec un total de -12, son deuxième titre LET après une longue traversée de désert.
"J'ai déjà gagné en début d'année un tournoi en Australie et je savais que j'étais en forme. J'ai prouvé ici au Maroc que je joue actuellement le meilleur golf de ma carrière", a déclaré l'Australienne de 46 ans, se disant fière d'avoir su s'adapter aux conditions climatiques, notamment le vent, pour décrocher le titre à Agadir.
En effet, Karen Lunn, passée "pro" en 1985, avait attendu 13 ans, depuis son dernier titre au LET, à l'Open de France en 1997, avant de renouer avec la victoire dans le circuit européen en 2010, à l'Open de Portugal.
La place de dauphine est occupée, avec -9, par la Sud-Africaine Tandi Cuningham, également sortie du lot à partir du troisième tour, en alignant deux -4 sur chacune des deux dernières phases. Elle partage cette position avec la Norvégienne Marianne Skarpnord, qui a continué sa dégringolade après avoir prétendu au fauteuil de leader lors du 2è tour.
Lunn succède au palmarès de la Coupe Lalla Meryem à la Slovaque Zuzana Kamasova, qui n'a pas pu passer le "cut" (minima) et termine cette année avec cinq coups au-dessus du par.

MAP
Mardi 27 Mars 2012

Lu 801 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs