Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trompés par leur iPhone, ils se retrouvent sur la piste d'un aéroport




Trompés par leur iPhone, ils se retrouvent sur la piste d'un aéroport
Plusieurs automobilistes se sont retrouvés au beau milieu des pistes d'un aéroport de l'Alaska, aux Etats-Unis, trompés par les instructions erronées de leur iPhone, a-t-on appris mercredi auprès des autorités aéroportuaires.
"Nous avons eu deux incursions sur les pistes, les 6 et 20 septembre", a déclaré à l'AFP Angie Spear, directrice du marketing et de la communication de l'aéroport international de Fairbanks, dans le centre de l'Alaska.
"Dans les deux cas, les personnes impliquées ont expliqué qu'elles avaient suivi les instructions données par leur iPhone pour rejoindre l'aéroport", a-t-elle ajouté, précisant que les incursions n'avaient entraîné aucun accident.
Selon Mme Spear, l'application de cartographie de l'iPhone 5 faisait passer les automobilistes par la zone réservée aux avions privés, séparée du terminal commercial par la piste de décollage.
L'application "ne leur disait pas spécifiquement de traverser la piste (de décollage), mais elle les conduisait à la piste de transit voisine. De là, les gens pouvaient voir le bâtiment (du terminal) et traversaient la piste de décollage" pour le rejoindre, poursuit Mme Spear.
Des dizaines de panneaux et de signaux lumineux informent les usagers de l'aéroport de l'interdiction de circuler sur les pistes, mais "les gens étaient tellement concentrés sur leur téléphone qu'au lieu de s'arrêter, ils ont davantage cru leur appareil que les panneaux", déplore Mme Spear.
L'aéroport, exploité par l'Alaska, a prévenu Apple dès le 6 septembre et le procureur de l'Etat a été immédiatement saisi.
Selon Mme Spear, Apple a attendu mercredi, soit près de 20 jours, pour agir, en supprimant purement et simplement les instructions pour rejoindre l'aéroport. "Pour l'instant, ce n'est pas corrigé. L'application dit seulement que les informations (pour rejoindre l'aéroport) ne sont pas disponibles", dit-elle.
Contacté par l'AFP, Apple n'était pas joignable dans l'immédiat.
Ce n'est pas la première fois que l'application de cartographie d'Apple essuie des critiques. En septembre 2012, le PDG du groupe, Tim Cook, avait présenté ses excuses à ses clients pour les piètres performances de son application.
"Nous sommes absolument désolés pour la frustration causée à nos clients et nous faisons tout notre possible pour améliorer (l'application) Maps", avait écrit M. Cook dans un communiqué, allant jusqu'à conseiller l'utilisation de son concurrent Google Maps.

AFP
Lundi 30 Septembre 2013

Lu 135 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs