Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Troisième réunion du Conseil du crédit et de l’épargne

Le crédit s’est accru de 17% au premier semestre




Troisième réunion du Conseil du crédit et de l’épargne
«L’économie marocaine a poursuivi sa croissance en 2008 à un rythme de 5,6%. Cette croissance s’est accompagnée de la poursuite de consolidation du cadre macroéconomique ; la réalisation pour la deuxième fois d’un excédent budgétaire de 0,4% du PIB, la baisse significative de la dette du Trésor de plus de 6 points de PIB et la maîtrise de l’inflation à 3.9%». C’est par cette note positive que le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezourar a inauguré les travaux de la troisième réunion du Conseil national du crédit et de l’épargne (CNCE), tenue mardi à Rabat, sous sa présidence. Cette réunion a été marquée par la présence du gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, et de plusieurs personnalités du monde de l’économie et des finances. Elle a été réservée à l’examen des questions relatives au développement de l’épargne et à l’évolution de l’activité des établissements de crédit. Dans cette optique, le ministre de l’Economie et des Finances a en outre donné un exposé sur la situation économique mondiale en 2009 qui devrait marquer un recul notamment aux Etats-Unis d’Amérique et dans les pays de la zone Euro avant de connaître une légère reprise en 2010 sous l’effet des plans de relance gouvernementaux et des actions des banques centrales. Il a saisi l’occasion pour saluer fortement la résilience de l’ économie nationale face à l’évolution défavorable de la conjoncture internationale. Par contre, des échanges extérieurs de notre pays ont connu une dégradation sous l’effet conjugué de la flambée des cours des matières premières au cours du 1er semestre 2008 et le recul de l’activité économique dans la zone Euro au cours du second semestre», a précisé le ministre. Le compte courant de la balance des paiements « s’est soldé par un déficit de 5,2% du BIP, après avoir été en excédent depuis 2001 », a-t-il poursuivi lors de cette troisième réunion. Pour l’année 2009, l’économie marocaine devrait réaliser une croissance comprise entre 5% et 5,7% grâce, d’une part à la progression de la demande intérieure, et d’une part, à la réalisation d’une campagne agricole exceptionnelle qui devrait induire une croissance du secteur agricole de près de 25%. La croissance des secteurs non agricoles devrait néanmoins ralentir à 3% soit un niveau en deçà de leur croissance potentielle qui se situe autour de 6%.
Par ailleurs, s’agissant des finances publiques, les résultats de l’exécution de la loi de Finances 2009 au terme du 1er semestre sont, selon Salaheddine Mezouar, globalement favorables et que le déficit budgétaire devrait s’établir à 2,5% du PIB contre 2,9% prévu.
D’autre part, le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, a mis l’accent sur l’évolution des prix : « Il est important de souligner que le Maroc s’est inscrit dans un mouvement désinflationniste global, avec un taux d’inflation qui s’est stabilisé autour de 2% en moyenne entre 1997 et 2008. De même, la volatilité de l’inflation a sensiblement baissé, en particulier pour l’inflation sous-jacente. Dans le même temps, les transactions courantes ont dégagé un excédent de l’ordre de 2% du BIP en moyenne entre 2001 et 2007, tandis que les réserves de change se sont consolidées pour représenter environ 9 mois d’importation de biens et services au cours de ladite période ».
Au cours de la même réunion, les membres du CNCE (Conseil national du crédit et de l’épargne) ont salué également la «bonne résilience» du secteur bancaire marocain face à la crise financière internationale, qui a touché plusieurs économies de par le monde. Et ils sont tous unanimes sur le fait qu’il est plus que jamais nécessaire de prendre davantage « de mesures structurelles» et de mettre en œuvre des  «politiques sectorielles», prenant en considération les mutations en cours dans le but de préserver les acquis».

Mounir Adil avec Allocine
Jeudi 30 Juillet 2009

Lu 800 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs