Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Troisième édition du rendez-vous mensuel «DABA 36» : Flamenco, jazz et musiques de l’Atlas à l’honneur à Casablanca




Pour la troisième édition de leur événement mensuel «DABA 36», Dabateatr et L’Boulevard proposent aux Casablancais un spectacle qui réunira « Tarab y Duende » avec Simo Baazzaoui, samedi 3 décembre, à 20h30, à la Salle 36 du Boultek Technopark de Casablanca.
Une soirée flamenco aux influences de jazz et des musiques de l’Atlas, comme les aiment les amateurs de bonne musique et spectacles hauts en couleur. Cette soirée très colorée est aussi l’occasion pour les mélomanes d’apprécier sur scène le trio composé du guitariste Mohamed Baazzaoui (leader du groupe), Adam Hakiki (percussionniste) et Imad Baraka (joueur du ney).
« Tarab y Duende, c’est la rencontre du duende flamenco et du tarab de l’Orient. C’est l’émotion brûlante de l’Andalousie, le souffle du chergui qui assèche les eaux de la Méditerranée pour unir les deux rives », indiquent les organisateurs de cette manifestation. Le temps d’une soirée qui s’annone très festive, le public casablancais aura droit à « des compositions inspirées de la musique classique espagnole et de musiques traditionnelles de l’Atlas. C’est la Giralda qui embrasse la Koutoubia, le cajon et la derbouka jouant à l’unisson une musique qui revendique l’entente et l’harmonie », rassure-t-on.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le public sera comblé. En effet, cette soirée amènera  ce dernier au cœur de « la création artistique de Mohamed Baazzaoui (qui) est basée sur la guitare flamenco enrichie avec des timbres arabes et jazzy. L’artiste a représenté le Maroc dans plusieurs évènements internationaux comme le Rainbow of Music en Jordanie », décrivent les organisateurs. A ses côtés, les Casablancais apprécieront le talent du percussionniste Adam Hakiki, l’un des rares Marocains à maitriser le cajon flamenco, dont la sensibilité rythmique demeure tout simplement impressionnante. Tout comme Imad  Baraka qui maîtrise parfaitement le ney qui mélange plusieurs sons d’influences arabe, indienne et jazzy.
Fruit d’un partenariat entre Dabateatr et L’Boulevard, «DABA 36» (inspiré de Dabateatr et de la Salle 36 du Boultek où se tiennent les soirées) est un événement culturel mensuel créé dans le but d’offrir aux Casablancais des événements musicaux auxquels ils peuvent assister une fois par mois. Soit un week-end sur quatre.

A.B
Vendredi 2 Décembre 2011

Lu 620 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs