Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Troisième édition du Festival Tislit d'Aïn Cheggag : Valorisation du patrimoine culturel et artistique de Sefrou




Troisième édition du Festival Tislit d'Aïn Cheggag : Valorisation du patrimoine culturel et artistique de Sefrou
La troisième édition du Festival "Tislit" d'Aïn Cheggag, une petite commune située dans la province de Sefrou, se tiendra cette année, du 1er au 3 septembre prochain, sous le signe "Le patrimoine culturel, levier du développement local".
Initiative de la jeune Association locale "Asdae Aïn Cheggag", cette troisième édition compte imprimer un cachet encore plus authentique au festival qui affiche toujours le même objectif, à savoir préserver, promouvoir et valoriser le patrimoine culturel et artistique de la région contre toute "uniformisation culturelle", pour en faire un levier de développement durable, assure-t-on du côté des organisateurs.
C'est ainsi que cette manifestation revêtira un caractère particulièrement culturel où se mêleront le mythique, le mystique et l'artistique et où l'ambition première sera d'offrir une opportunité de rencontres et d'échanges artistiques, culturels et festifs et de permettre au public d'apprécier un aspect authentique de l'art populaire et des traditions matrimoniales marocaines, indique-t-on.
Le festival mise, pour ce faire, sur l'affluence des visiteurs des communes avoisinantes pour mettre en valeur les potentialités économiques et sociales d'Ain Cheggag. Il prévoit, pour cela, l'installation d'expositions de produits du terroir et d'objets d'artisanat, une grande foire marchande et des séances de dégustation culinaire.
Au volet animation, le festival consacre une belle part de sa programmation aux spectacles de fantasia. Pas moins de 30 Sorbas (troupes) animeront les trois journées du festival, qui sera aussi marqué par des spectacles plein-air d'une quinzaine de troupes d'Ahidous de toute la région, mais aussi de quelques noms célèbres de la chanson marocaine.
La rubrique dite académique sera maintenue cette année, avec au rendez-vous des intellectuels de divers horizons, qui devront débattre, autour de tables rondes, de sujets liés aux traditions du mariage à travers les régions du Royaume.  Le festival, qui entend reprendre un élément ayant fait la réussite des deux précédentes éditions, a décidé de développer encore cette année le concept du mariage collectif amazigh. Une union collective voulue comme "le reflet des différentes composantes de la société marocaine et le symbole de la mixité des cultures arabo-amazighes nationales". Le public pourra assister à un mariage grandeur nature, où chaque jour du festival sera consacré à l'une des traditions du mariage marocain.  La manifestation se poursuivra par des tournois de football, de pétanque et d'arts martiaux.

MAP
Samedi 18 Août 2012

Lu 603 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs