Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Troisième édition du “ARTour Maroc” à Casablanca :“Correspondance” entre artistes marocains et italiens




Troisième édition du “ARTour Maroc” à Casablanca  :“Correspondance” entre artistes marocains et italiens
Dix artistes plasticiens italiens et marocains prennent possession des cimaises de la salle d’exposition du Consulat général d’Italie dans le cadre d’une exposition collective intitulée « Correspondance » et initiée par Ambre Maroc. Une Association qui se distingue dans l’organisation des manifestations culturelles visant à promouvoir les échanges internationaux.
Le vernissage de cette exposition a eu lieu, mardi dernier, à la salle d’exposition du Consulat en présence des autorités italiennes, personnalités du monde des arts et des lettres, acteurs associatifs et exposants.
Organisée en partenariat avec l’Association culturelle italienne  Dante Alighieri et le Consulat général d’Italie à Casablanca, cette exposition donne à voir jusqu’au 23 mai courant une vingtaine d’œuvres (soit deux par exposant), réalisées par des artistes contemporains issus des deux rives de la Méditerranée. Qui croisent leurs expériences artistiques respectives dans un échange visant à enrichir la diversité et la richesse interculturelle auxquelles ils contribuent.
A travers divers styles, techniques et formats mettant en lumière le talent et le génie des uns et des autres, l’exposition invite à découvrir des œuvres  diversifiées, d’une forte richesse picturale, ouvertes sur la société, l’univers ou encore le quotidien que dépeignent avec philosophie et poésie des artistes avertis.
Dans cette exposition à fort caractère multiculturel, les plasticiens italiens se distinguent par une pluralité de langages, des thèmes d’actualité, des réflexions existentielles et des problématiques sociales  qui titillent le regard et suscitent bien des réflexions. « Le tout à travers une recherche qui adopte des matériels et des idées de la tradition avec des langages contemporains, souvent très « occidentaux », en relation avec les nouvelles technologies. Il naît donc l’exigence d’événements qui mettent en contact des populations et continents unis d’un lien commun avec des principes de communauté et fraternité sur des projets culturels et artistiques liés à des traditions et origines voisines », observe Francesca Mariotti, critique d’art.
Emotions, paysages, énergie, souffle, calligraphie et mysticisme comptent parmi les thèmes principaux explorés par les artistes marocains dont on apprécie au premier abord la rigueur de mise à l’ouvrage et l’esprit d’ouverture qui dominent à travers des œuvres d’excellente facture.
« Cette exposition est un accrochage pour lancer « ARTour 2009 ». Nous avons voulu la faire au Consulat parce ce lieu permet un lancement à taille humaine de telle sorte que tout le monde pourra  apprécier les œuvres et approcher directement les artistes. Parce que quand on va être dans une exposition avec beaucoup de monde, les artistes seraient probablement moins accessibles et la presse moins à l’aise. Alors qu’ici, le public peut communiquer de manière très simple et directe…», a confié Mustapha Sekkat, président de l’Association Ambre Maroc.
Pour cette troisième édition, les organisateurs ont choisi comme invité Mohammed Melehi, un artiste hors pair, considéré comme l’un des piliers de l’art contemporain marocain. Natif d’Assilah en 1936, cet artiste d’exception joue un rôle déterminant sur la scène culturelle marocaine. Il est co-fondateur du Moussem culturel d’Assilah et préside l’Association marocaine des arts plastiques.
« Correspondance » réunit des œuvres des plasticiens italiens Magia Caterina, Silvia Fossati, Guido Palmero, Guido del Fungo et Luigi Biondi; et des Marocains Omar Bouragba, Nawal Sekkat, Ahmed El Hayani, Mohamed Boustane et Mohammed Melehi.
Soulignons que la galerie d’art  contemporain Mohamed Drissi et le palais Moulay Hfid, à Tanger, abriteront cette même exposition, respectivement du 16 mai au15 juin et du 10 au 14 juin prochain.
Enfin, l’Association Ambre Maroc, présidée par Mustapha Sekkat, a choisi cette année de mener une action en faveur des enfants de l’association Bayti de la ville d’Essaouira dont l’implication et la participation ont suscité son admiration lors du précédent Artour Maroc dans la cité des Alizés. C’est ainsi que « ces enfants étaient invités à réaliser un courrier ou un travail artistique à la personne de leur choix, un destinataire élu par l’enfant, à qui il a désiré écrire, relater, raconter, ou tout simplement partager un moment à travers les mots, les formes et les couleurs », explique l’Association, précisant qu’elle avait organisé un atelier animé par l’artiste plasticien Ahmed El Hayani, « qui a réalisé une œuvre collective additionnant l’ensemble des travaux des enfants ».

ALAIN BOUITHY
Mardi 19 Mai 2009

Lu 1222 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs