Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois quarts des Nord-Coréens ont besoin d’aide humanitaire

Près de 30.000 personnes ont fui la pauvreté et la répression pour s'établir en Corée du Sud




Trois quarts des Nord-Coréens ont besoin d’aide humanitaire
La malnutrition demeure un très grave sujet de santé publique en Corée du Nord, dont plus de trois quarts des habitants ont besoin d'aide humanitaire sous une forme ou une autre, affirme jeudi l'ONU.
 En dépit d'efforts nationaux pour atteindre l'autosuffisance agricole, la Corée du Nord ne produit pas suffisamment pour nourrir sa population, indiquent les agences de l'ONU présentes en Corée du Nord dans un rapport intitulé "RPD Corée 2016: Besoins et Priorités".
 La situation des 25 millions de Nord-Coréens a été aggravée par des sécheresses qui ont réduit le rendement des récoltes l'an dernier.
"Plus des trois quarts de la population sont dans une situation d'insécurité alimentaire", peut-on lire dans le rapport. "Environ 18 millions de personnes ont besoin d'une forme d'assistance humanitaire."
 "La situation humanitaire (en Corée du Nord) demeure largement oubliée de l'agenda mondial", regrettent les auteurs du rapport.
 La malnutrition demeure un vrai problème, notamment chez les femmes et les enfants de moins de cinq ans. La sous-alimentation, en particulier, est une des causes fondamentales majeures de la mortalité et de la morbidité chez les femmes et les enfants, selon le rapport.
Selon le rapport 2015 sur l'état mondial de l'insécurité alimentaire de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la proportion de Nord-Coréens souffrant de sous-alimentation était de 41,6% sur la période 2014-2016, contre 35,5% sur la période 2005-2007.
Selon le rapport "RPD Corée 2016: Besoins et Priorités", la production agricole est en Corée du Nord pénalisée par le manque de terres arables, la dégradation des sols du fait de leur exploitation intensive, la pénurie de semences, pesticides et engrais de qualité.
 La Corée du Nord, dont l'économie et l'agriculture sont en ruines après des décennies de gestion désastreuse et de ressources consacrées au programme nucléaire, a connu une famine meurtrière dans la seconde moitié des années 1990. Des centaines de milliers de personnes sont mortes alors, selon des ONG.
 L'aide internationale, en particulier des Etats-Unis et de la Corée du Sud, a été fortement réduite à cause des tensions provoquées par les programmes nucléaires et de missiles balistiques nord-coréens.
Par ailleurs, la Corée du Nord a annoncé jeudi qu'elle voulait organiser une rencontre, y compris à Séoul, entre des Nord-Coréens ayant fait défection récemment et leur famille pour prouver qu'ils ont été enlevés par Séoul, ainsi qu'elle l'affirme.
 Douze Nord-Coréennes employées par un restaurant nord-coréen en Chine et leur manager sont arrivés début avril en Corée du Sud.
 Séoul dit qu'ils ont fait défection volontairement tandis que le Nord explique qu'elles ont été dupées par des agents du renseignement sud-coréen qui les ont de fait "enlevées" en concertation avec leur manager.
 Un porte-parole de la Croix-Rouge nord-coréenne a déclaré que les familles des 12 femmes voulaient avoir un "contact direct" dès que possible.
 "Nous enverrons les familles à Panmunjom ou Séoul si nécessaire, pour qu'elles puissent rencontrer leur fille en face à face", a déclaré le porte-parole dans un communiqué diffusé par l'agence officielle nord-coréenne KCNA.
 Panmunjom est un village frontalier où fut signé le cessez-le-feu de la guerre de Corée (1950-53).
"Ce que nous voulons, c'est de permettre aux filles de rencontrer leurs parents afin qu'elles éclaircissent directement leur position", ajoute le texte. Tout refus de Séoul reviendrait à "reconnaître l'enlèvement du groupe".
 Près de 30.000 Nord-Coréens ont fui la pauvreté et la répression pour s'établir dans le Sud capitaliste.

Vendredi 22 Avril 2016

Lu 233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs