Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois matches, deux défaites: le bilan peu glorieux de Zaki

Et si on appelait Fertout pour sauver les meubles comme il l’a fait à Safi




Trois matches, deux défaites: le bilan peu glorieux de Zaki
Et c’est parti, hélas, pour la collection des défaites par deux à zéro. Après avoir cédé le pas sur ce score devant l’Angola, vendredi au stade de Lokomtiv à Moscou, c’était au tour de la Russie de coiffer au poteau, sur cette même marque, le Onze national et ce, pour le compte d’un match amical entrant dans le cadre de la préparation des deux sélections pour les prochaines échéances officielles.
Une défaite qui a dévoilé tout un tas de misères qui affectent cette équipe nationale, version Zaki 2014. Face à la Russie, les joueurs n’ont pas manqué de volonté, ni de détermination, mais c’est l’entraîneur qui a terriblement manqué d’idées. Il est vrai que Zaki n’est qu’à ses débuts et que ce stage entamé à Faro et bouclé à Moscou intervenait en fin de saison, mais le public s’attendait à un  minimum, à un semblant de jeu et non pas à une sélection qui donne beaucoup plus de signes d’inquiétude que d’assurance. La touche du sélectionneur tant espérée n’a pas été au rendez-vous et le bonhomme se trouve tenu plus que jamais à axer son travail non seulement sur le côté disciplinaire mais aussi sur le jeu. Un match ne se gagne pas rien que par la discipline, au premier sens du terme, mais par d’autres facteurs dont les plus importants sont une bonne tactique, une lecture de jeu correcte et un coaching qui dépend du déroulement du match. En un mot, le boulot du coach.  
Les quelques satisfactions relevées ont été des actions individuelles orchestrées par intermittence par Lazaar, Kadouri ou encore Hachimi. Le reste, c’était du grand n’importe quoi tout comme d’ailleurs face à l’Angola où l’on avait eu droit à une prestation confuse.
A propos du match, il fut dominé par la sélection russe qui a scoré en deux temps. Profitant d’un cafouillage et d’une erreur de placement, Aleksei Berezutsky a ouvert le score à la 28ème minute de jeu, avant que Yury Zhirkov ne double la mise à l’heure du jeu sur un puissant tir que Karim Fegrouch n’a pu intercepter. Cette victoire devra conforter les Russes qui affronteront l’Algérie au Mondial qui débutera jeudi prochain, sachant que le groupe H compte également la Belgique et la Corée du Sud.
Pour le Onze national, par contre, les leçons de cette défaite doivent être retenues tout en espérant que l’été portera conseil pour Zaki afin de revoir ses cartes et recharger ses batteries en vue de rectifier le tir une fois la nouvelle saison menant directement à la CAN 2015 entamée.
Il reste encore six dates FIFA à exploiter qui coïncideront avec les 3 et 7 septembre, 6 et 14 octobre et 10 et 18 novembre. Excepté le match contre le Qatar au Complexe Mohammed V à Casablanca, les autres rencontres tests seront contre des sparrings-partners africains et auront lieu au Grand stade de Marrakech qui abritera les matches du premier tour du Onze national lors des phases finales de la CAN prévues en janvier-février 2015. 
Il y a lieu de rappeler que le contrat de Badou Zaki pourrait être résilié au cas où celui-ci ne parviendrait pas à conduire la sélection marocaine en finale de la Coupe d’Afrique. Les nouveaux fédéraux ont placé la barre à ce niveau, au moment où Zaki est allé plus loin en parlant de consécration. Pourvu qu’il en soit ainsi. C’est d’ailleurs tout le mal que l’on puisse souhaiter au Onze marocain qui aura une occasion en or de pouvoir briller à domicile lors de ce 30ème  tournoi continental, disputé pour la deuxième fois au Maroc après l’édition de 1988.  

Ça chauffe au WAC
 
Les adhérents du WAC qui ont vu leurs dossiers rejetés par le président sortant du club, Abdelilah El Akram, devraient se rendre demain mardi, au siège de la FRMF pour demander à ce que leur situation soit régularisée, lit-on sur le site wydadnews.com. Ces 32 adhérents disposent des rapports de huissiers qui étaient présents lors de l’adhésion et qui attestent de la conformité de leur demande, ajoute la même source. 
Lesdits adhérents possèdent une lettre d’acceptation signée du vice-président, Said Naciri, et qui, à l’époque, n’était pas encore intéressé par la présidence. 
Il y a lieu de signaler également que le groupe Ultra Winners a annoncé qu’il ne soutiendrait aucun candidat issu des anciens comités d’Abelilah El Akram.  Et c’est Saïd Naciri qui est concerné.


Mohamed Bouarab
Dimanche 8 Juin 2014

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs