Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois jours après le rapt d’un Français au nord-est du Mali : Trois humanitaires espagnols kidnappés en Mauritanie




Trois jours après le rapt d’un Français au nord-est du Mali : Trois humanitaires espagnols kidnappés en Mauritanie
Trois travailleurs humanitaires espagnols ont été enlevés en Mauritanie dimanche alors qu’ils convoyaient de l’aide dans des villages, a annoncé lundi l’organisation qui les emploie. Les kidnappeurs seraient des militants islamistes, selon le ministre espagnol de l’Intérieur.
Cet enlèvement intervient trois jours après celui d’un ressortissant français, kidnappé dans le nord-est du Mali voisin.
L’organisation humanitaire basée à Barcelone Accion Solidaria a précisé que ce sont deux hommes et une femme qui ont été enlevés, a déclaré la porte-parole Julia Tabernejo.
Ils faisaient partie d’un convoi de 13 véhicules d’aide humanitaire, qui a été attaqué par des hommes armés qui ont tiré sur eux avant de les emmener, selon un responsable du ministère espagnol des Affaires étrangères. L’attaque a eu lieu sur une route reliant Nouakchott au port de Nouadhibou au nord du pays désertique.
Le ministre espagnol de l’Intérieur Alfredo Perez Rubalcada a déclaré lundi qu’il craignait un enlèvement par des militants islamistes, sans donner de nom ou de précisions.
“Parlons de suspicion, parce que c’est tout ce que nous avons à ce stade, mais je crains un enlèvement par des islamistes radicaux”, a-t-il déclaré avant d’aller à une réunion de l’UE à Bruxelles.
C’est sur la route côtière menant de Nouakchott, la capitale, à Nouadhibou, au nord, que l’attaque a eu lieu. Un convoi de cinq véhicules qui, selon le quotidien El Pais, appartient à l’ONG espagnole a été assailli à 170 km au nord de Nouakchott par des hommes masqués et en armes. Selon la gendarmerie mauritanienne, les ravisseurs se seraient emparés du dernier 4x4 de la caravane et de ses occupants avant de fuir vers l’est, à l’intérieur des terres. Les otages espagnols seraient donc au nombre de trois.
Les forces de police et l’armée mauritaniennes se sont immédiatement déployées pour poursuivre les ravisseurs. Les autres membres du convoi qui comptait une vingtaine de personnes sont sains et saufs. D’après El Pais, la caravane de l’ONG aurait quitté Barcelone il y a une quinzaine de jours pour rejoindre la Gambie en traversant le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal. Elle serait notamment chargée d’apporter du matériel informatique ou des machines à coudre dans ces pays.
En 2007, quatre touristes français qui pique-niquaient au bord de l’autoroute avaient été tués en Mauritanie par des hommes armés considérés comme appartenant à Al-Qaïda. En 2008 le rallye Paris-Dakar avait évité d’y passer.

MFI,AFP
Mardi 1 Décembre 2009

Lu 204 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs