Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois embouteilleurs fusionnent en Europe




Trois embouteilleurs européens de Coca-Cola ont décidé de fusionner dans l'espoir de voir l'effet de taille et des économies de coûts relancer les ventes des boissons non-alcoolisées fabriquées par le géant américain. Coca-Cola Entreprises (CCE) a dit récemment qu'il se rapprochait à la fois de Coca-Cola Iberian Partners (CCIP) et des activités allemandes d'embouteillage de Coca-Cola pour former une nouvelle entreprise qui sera le plus important embouteilleur de boissons Coca-Cola du monde, avec une présence dans 13 pays.
Ces transactions donneront à la nouvelle entité -- Coca-Cola European Partners (CCEP) -- une valeur de 28 milliards d'euros, endettement compris, a dit une source. Selon cette dernière, CCEP, qui embouteillera et distribuera des boissons du groupe Coca-Cola dans des pays comme l'Espagne, la France et la Grande-Bretagne, réalisera un chiffre d'affaires annuel de 12,6 milliards de dollars et dégagera un excédent brut d'exploitation de 2,1 milliards.
Par ailleurs, les actionnaires de CCE recevront une nouvelle action de la nouvelle entreprise et un versement en numéraire unique de 14,5 dollars par action. Cette partie en numéraire, représentant un total d'environ 3,5 milliards de dollars, sera financée par de nouveaux titres de dette qui seront émis par CCEP, a dit la source déjà citée.
CCE, actuellement basé à Atlanta, dans l'Etat de Géorgie, déplacera son siège à Londres. L'entreprise fut jadis le premier embouteilleur Coca-Cola en Amérique du Nord. Mais, en 2010, il a revendu ses activités à son ancienne maison mère, ce qui lui a laissé uniquement les opérations européennes.
CCE avait été scindé de Coca-Cola en 1986, le but étant alors d'améliorer la rentabilité et le bilan du groupe en le délestant des activités embouteillage, gourmandes en capitaux tout en dégageant des marges peu élevées. Les actionnaires de CCE détiendront 48% de la nouvelle entité, ceux de CCIP 34% et Coca-Cola, numéro un mondial des boissons non-alcoolisées, 18%. La nouvelle entreprise sera cotée sur Euronext Amsterdam, sur le New York Stock Exchange et à la Bourse de Madrid.
 Le rapprochement des trois entreprises devant former CCEP devrait générer des synergies allant de 350 à 375 millions d'ici les trois années suivant la finalisation de l'opération. Les économies ainsi réalisées seront affectées à l'augmentation des investissements dans la promotion et les ventes.

Libé
Lundi 10 Août 2015

Lu 357 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs