Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois artistes marocains décorés par la France




L'ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, a remis, mardi à Rabat, les insignes de l'Ordre des arts et des lettres aux artistes marocains Farid Bensaïd, Hicham Lahlou et Nabil Ayouch. La France a décidé de décorer, au nom de la ministre française de la Culture, MM. Bensaïd, Lahlou et Ayouch, qui "par leur travail et réflexion, contribuent à changer le regard que nous portons sur le monde" et "se sont  illustrés dans les relations entre la France et le Maroc", a souligné M. Girault dans une allocution de circonstance, tout en rendant un hommage particulier aux âmes de feus Tayeb Saddiki et Leila Alaoui.
Cette distinction montre que la culture, qui est création et regard sur le  monde, permet de dépasser les frontières et les murs dressés entre les hommes, a relevé l'ambassadeur français dans une déclaration à la MAP. Pour Farid Bensaïd, cette consécration récompense le travail qu'il a mené depuis 20 ans, marqué par des réalisations importantes ayant trait à l'art et à la musique, dont la création et la direction de la Fondation Ténor pour la culture et de l'Orchestre philharmonique du Maroc (OPM).
Ce travail sert "à donner au Maroc une image d'ouverture et de modernité qui est reconnue aujourd'hui", a-t-il déclaré à la MAP. Le designer marocain Hicham Lahlou a considéré, pour sa part, que cette décoration est une reconnaissance de son parcours international et de sa contribution au rayonnement du design dans le monde et au renforcement des  liens entre la France et le Maroc. Exprimant sa joie de voir son nom associé à d'autres artistes marocains de renom, il n'a pas manqué de dédier cette consécration à SM le Roi Mohammed VI.
Dédiant cette distinction à l'ensemble des cinéastes marocains et acteurs de la culture au Royaume, Nabil Ayouch a tenu à faire part d'une pensée particulière pour les enfants du Centre culturel Etoiles de Sidi Moumen qu'il a fondé avec l'artiste et écrivain Mahi Binebine, et qui œuvre à donner aux enfants de ce quartier un accès à la culture de proximité.
Exprimant sa foi inébranlable que la culture représente "des fenêtres sur le monde", il a formulé le souhait qu'un jour, un enfant du quartier de Sidi Moumen soit également fait chevalier des arts et des lettres de la république française. L'Ordre des arts et des lettres a été institué en 1957 en France pour reconnaître et remercier les personnalités qui contribuent au rayonnement des arts et lettres dans le monde.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence du conseiller de SM le Roi Mohammed VI, M. André Azoulay, et de différentes personnalités du milieu  artistique, culturel et diplomatique.

Jeudi 11 Février 2016

Lu 1667 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs