Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Très faible intervention de la femme dans les médias




Très faible intervention de la femme dans les médias
L'intervention de la femme dans les programmes médiatiques durant le quatrième trimestre de 2013 n'a pas franchi les 8 heures sur un total de 79 heures, soit moins de 10  , a affirmé mardi, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. 
"Malheureusement, cette faible présence persiste encore", a regretté M. El Khalfi en réponse à une question du groupe de la Justice et du développement à la Chambre des représentants sur "l'amélioration de l'image de la femme dans les médias". 
Le ministre a rappelé, dans ce sens, la recommandation émise en 2012 par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) visant à amender la loi sur l'audiovisuel dans la perspective de lutter contre toute atteinte à l'image de la femme et son exploitation dans la publicité et les émissions, ainsi que renforcer sa présence dans les médias. 
A signaler que le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, avait présenté lundi, auprès de la commission de la culture et de la communication au sein de la Chambre des représentants, un projet de loi complétant la loi sur l'audiovisuel et qui stipule l'interdiction de la publicité qui porte atteinte à la femme, qui véhicule des stéréotypes d'infériorité ou qui incite à la discrimination basée sur le genre. 
Le projet amène également les acteurs de la communication audiovisuelle à contribuer à la lutte contre la discrimination et à promouvoir la culture de la parité homme- femme. 
Après avoir déploré certaines publicités qui portent atteinte à la femme dans certaines chaînes publiques, le ministre a prôné une politique qui adopte une approche préventive, rappelant le travail effectué par le gouvernement en matière de promotion de la situation de la femme, particulièrement la création de l'Observatoire national pour l'amélioration de l'image de la femme dans les médias. 
Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur les nominations dans les hautes fonctions, le taux de présence des femmes dans les postes de décision est passé de 6   à 12 , a relevé le ministre.

Jeudi 17 Juillet 2014

Lu 525 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs