Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trente ans après, le Onze national rafle l’or

Tournoi de football des Jeux méditerranéens




Trente ans après, le Onze national rafle l’or
Trente ans après et face au même adversaire, le Onze national des moins de 19 ans décroche la médaille d’or des Jeux méditerranéens après avoir pris le meilleur, jeudi au stade Tevfik Gür à Mersin, sur la sélection turque U19. L’équipe marocaine a eu besoin de recourir à la terrible épreuve des tirs au but (3-2) après que le temps réglementaire et les prolongations s’étaient soldés sur une issue de parité, deux partout.
Voilà donc une génération de jeunes footballeurs couronnée en or sous la conduite de Hassan Benabicha, un sélectionneur posé et humble, aucunement tenté par trop de gestes, ni trop de paroles pour montrer sa joie. D’ailleurs, bien avant les Jeux, il avait affiché un optimisme mesuré, contrairement à ses jeunes protégés qui avaient déclaré qu’ils visaient la première marche du podium.
Une consécration qui vient donc  booster le moral de cette jeune équipe qui était tellement affectée après son élimination des phases finales de la CAN juniors qui s’était déroulée en Algérie. S’imposer au tournoi de football des Jeux méditerranéens reste une bonne performance et devrait constituer un point de départ pour cette sélection dont plusieurs éléments devront constituer l’année prochaine l’ossature de l’équipe olympique qui prendra part aux éliminatoires des JO de Rio en 2016.
En ce qui concerne cette finale, les Nationaux l’ont abordée pied au plancher, trouvant le chemin des filets d’entrée (1ère mn) grâce au sociétaire du club espagnol d’Almeria, Hicham Khaloua qui a porté d’ailleurs son capital but à quatre réalisations. Poussés par leur public, les Turcs sont parvenus à remettre les pendules à l’heure à la 15ème mn par Abdulkerim Bardakci, avant de doubler la mise par Ibrahim Coskun à la demi-heure de jeu.
Les Nationaux, qui avaient eu raison de la sélection turque lors de la phase de poules, étaient conscients que cette finale était une autre paire de manches et qu’il fallait montrer une grande force de caractère pour avoir le dernier mot. Leur objectif a été atteint à la 70ème mn grâce à un joli but d’Adam Ennafati sur un tir placé qui n’a laissé aucune chance au keeper turc en dépit de sa parade. Comme précité, pour départager les deux formations, il fallait recourir aux penalties et ce sont les Marocains qui se sont montrés les plus appliqués réussissant trois tirs contre deux pour les Turcs.
Pour rappel, l’équipe du Maroc, qui a succédé à l’Espagne au palmarès, avait réussi la passe de trois lors du tour inaugural, disposant de la Bosnie-Herzégovine (3-0), de la Turquie (2-1) et de l’Albanie (3-1). Au stade des demi-finales, les hommes de Benabicha ont surclassé la Libye (3-1), sachant que cette dernière a été coiffée au poteau au match de classement par la Tunisie (4-0) qui a terminé troisième du tournoi.

Des podiums pour les athlètes marocains

La Marocaine Hayat Lambarki a remporté la médaille d'or du 400m haies, alors que sa compatriote Lamia Lhabz a décroché la médaille d'argent, jeudi au complexe Nevin Atletizm à Mersin (sud de la Turquie) dans le cadre des 17ès Jeux méditerranéens qui prendront fin ce dimanche. Lambarki et Lhabz ont réalisé des chronos respectifs de 55sec 27/100è et de 55sec 51/100è, leurs meilleures performances personnelles, tandis que l'Italienne Manuela Gentili, 3è, a réalisé un temps de 55sec 89/100è.
Aziz Lahbabi a décroché, lui, la médaille d'argent du 10.000m, alors que son compatriote Soufiyan Bouqantar a pris le bronze.
Lahbabi et Bouqantar ont réalisé des chronos respectifs de 28min 55sec 24/100è et 28min 57sec 82/100è, alors que le vainqueur de cette épreuve, le Turc Polat Kemboi Arikan, s'est imposé en 28min 17sec 26/100è.
Quant à Yassine Bensghir, il a obtenu la médaille d'argent de l'épreuve du 1500m. Bensghir a pris la deuxième place avec un temps de 3:36.42, derrière le vainqueur, l'Italien Ilham Tanui Ozbilen (3:35.09), alors que l'Algérien Imad Touil a terminé 3è (3:36.71).
L'autre Marocain en lice dans cette course, Fouad El Kaam, s'est classé lui à la 5è position (3:37.67).
Enfin, Aziz Ouhadi a échoué au pied du podium, en se classant 4ème du 100 m en 10 sec 27. La victoire est revenue au sprinteur Français Emmanuel Biron, auteur d’un chrono de 10 sec 22, devant le Turc Ramil Guliyev (10 sec 23) et l'Italien Michael Tumi (10 sec 25).

Mohamed Bouarab
Samedi 29 Juin 2013

Lu 533 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs