Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Traumatisée par une série de défaites électorales : La gauche italienne change de direction




La gauche italienne, traumatisée par une série de défaites électorales et la démission de son chef Walter Veltroni, s’est accordé un répit samedi avec la nomination pour huit mois à la tête du Parti démocrate (PD) de Dario Franceschini, bras droit de l’ancien leader.
“1.258 délégués ont participé au vote. Dario Franceschini a remporté 1.047 voix contre 92 à Arturo Parisi”, l’autre candidat à la direction du parti, a annoncé Anna Finocchiaro, présidente des sénateurs du PD, qui conduisait les travaux de l’assemblée extraordinaire.
Walter Veltroni, miné par une série de revers électoraux qui ont entraîné une forte grogne au sein du parti et déclenché une guerre des chefs, a démissionné mardi, abandonnant le parti en pleine déroute à trois mois seulement des élections européennes. “L’optimisme est de retour, ainsi que la confiance et la volonté de combattre. Aujourd’hui nous pouvons affronter l’avenir”, a commenté M. Franceschini après son élection. “Je comprend ce rôle de secrétaire comme un service que je rends au parti. Je ne suis pas ici pour préparer mon avenir personnel. Mon travail s’achèvera en octobre avec les primaires et le congrès”, avait-il assuré plus tôt dans la journée en présentant sa candidature aux délégués réunis à Rome pour discuter de l’avenir du PD.  “Ce sera difficile mais nous y parviendrons”, a ajouté M. Franceschini, un avocat de 50 ans, à propos de la relance du parti.
“L’élection de M. Franceschini est une solution qui permet de temporiser, de renvoyer le choix définitif d’un leader, je ne sais pas si c’est la bonne décision. Cela risque de se traduire par huit mois d’incertitude”, a déclaré à l’AFP Roberto D’Alimonte, professeur de sciences politiques à l’université de Florence.
M. D’Alimonte estime cependant que Dario Franceschini “est libre” d’utiliser “les pouvoirs que lui confère le statut du parti” et qu’il pourrait obtenir des résultats positifs car il ne sera pas en campagne électorale pour le congrès d’octobre, puisqu’il a exclu de se présenter.
M. Franceschini a déjà annoncé qu’il exercerait pleinement toutes ses prérogatives.


AFP
Lundi 23 Février 2009

Lu 178 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs