Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Traque des auteurs de l'attaque contre une base militaire au Venezuela

Le ministre de la Défense affirme qu'il s'agit d'une opération terroriste




Les autorités vénézuéliennes traquaient mardi les auteurs présumés de l'"attaque terroriste" contre une base militaire à Valencia (nord) et tentaient de rassurer sur "l'unité" de l'armée afin d'éviter une contagion dans les rangs.
L'opposition, de son côté, a maintenu la pression sur le président socialiste Nicolas Maduro. Elle a appelé à barrer des routes mardi à travers le pays pendant six heures.
Le ministre de la Défense et chef des Forces armées, le général Vladimir Padrino Lopez, a indiqué qu'une opération de l'armée était en cours pour capturer l'ex-capitaine de la Garde nationale, Juan Carlos Caguaripano et le lieutenant Jefferson Gabriel Garcia, considérés comme les fomentateurs de l'attaque dimanche du fort Paramacay par une vingtaine d'hommes armés.
Le leader de l'opération, Juan Carlos Caguaripano, apparu avant l'attaque dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux où il se dit "en rébellion légitime" contre "la tyrannie assassine de Nicolas Maduro", a été radié de l'armée en 2014 pour désobéissance.
Il avait alors refusé de reconnaître cette sanction qui était selon lui "d'ordre politique". Dénonçant ensuite la "répression" des forces de sécurité lors de manifestations anti-Maduro durement réprimées qui avaient fait à l'époque 43 morts, il avait fui au Panama. Jefferson Gabriel Garcia est lui un militaire complice des assaillants, chargé de garder le stock d'armes qui ont été dérobées, selon les autorités. Le capitaine Javier Nieto Quintero, un officier passé à la clandestinité, qui dit faire partie du mouvement du capitaine Caguaripano, a affirmé à l'AFP que ce dernier est "un patriote, un soldat avant tout, un homme de principes". "Nous ne sommes ni terroristes ni paramilitaires", a-t-il ajouté, assurant que le commando a réussi son objectif de subtiliser "entre 98 et 102 fusils, de calibres 156 et AK-47".
Le ministre de la Défense a lui réaffirmé qu'il s'agissait d'une "attaque terroriste" exécutée par des "mercenaires payés depuis Miami par des groupes d'extrême droite" liés à l'opposition à Nicolas Maduro. Il a également confirmé la mort de deux des assaillants et que trois militaires vénézuéliens avaient été blessés, dont un grièvement. Huit autres assaillants ont été arrêtés tandis qu'une dizaine d'autres, dont Caguaripano et Garcia, ont réussi à prendre la fuite. Le général Padrino a nié qu'il s'agisse d'une "insurrection militaire".
Lundi, les sites Internet du gouvernement, de la Cour suprême ou encore du Parlement, ont été la cible d'une cyberattaque. Un groupe de hackers a revendiqué l'opération, appelant à descendre dans la rue et à soutenir les militaires ayant attaqué la base. Ce même jour, le Parlement s'est plaint que des membres de l'Assemblée, dont sa présidente Delcy Rodriguez, aient forcé la porte de l'hémicycle où il siège habituellement, avec l'aide de militaires.
Le Venezuela semble chaque jour plus isolé sur la scène internationale, critiqué par les Etats-Unis et suspendu du Mercosur, le marché commun sud-américain. Mardi, les ministres des Affaires étrangères de quatorze pays latino-américains se réunissaient à Lima afin de discuter de la crise. Le président colombien, Juan Manuel Santos, a averti qu'une rupture diplomatique avec le Venezuela "pourrait arriver", même s'il a estimé qu'une telle mesure poserait plus de problèmes qu'elle n'apporterait de solution.

Mercredi 9 Août 2017

Lu 242 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs