Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trapattoni au chevet du Onze national ?

Le coach italien réussira-t-il là où tant d’autres ont échoué ?




Trapattoni au chevet du Onze national ?
Ce qui était pris pour une rumeur persistante prend désormais la tournure d’information officieuse. Giovanni Trapattoni serait à un pourcentage élevé le nouvel entraîneur du Onze national. Le technicien italien et la Fédération Royale marocaine de football, selon des sources bien informées, sont parvenus à un terrain d’entente pour que cette page de «cherche sélectionneur désespérément» soit tournée pour de bon.
D’après le groupe de presse italien «Mediaset» et le magazine français spécialisé «France Football», Giovanni Trapattoni est intéressé au plus haut point par ce nouveau challenge et son contrat à la tête du Onze national devrait s’étaler sur quatre saisons, autrement dit deux Coupes d’Afrique des nations : 2015 et 2017, ainsi que les éliminatoires du Mondial 2018 en Russie.
L’échéance la plus proche reste la CAN 2015 dont les phases finales auront lieu au Maroc. Un tournoi qui ne réussit plus depuis l’édition 2004 à l’équipe nationale et qui se trouve acculée à faire bonne figure et donc honorer son statut de pays hôte. A savoir aller le plus loin possible dans la compétition, ce qui devrait être, sans aucun doute, la condition exigée par les fédéraux et que Trapattoni devra remplir. 
Bien entendu, question rémunération, c’est silence radio pour le moment, mais ce qui est sûr, c’est que le bonhomme devra soulager la trésorerie fédérale d’un sacré pactole et l’opinion publique doit être informée non pas comme ce fut le cas avec Eric Gerets dont le salaire était un secret de Fédération. Toujours d’après les mêmes sources, l’annonce officielle de la désignation de Giovanni Trapattoni devra se faire aujourd’hui vendredi. Aussitôt investi dans ses fonctions, il se mettra au boulot pour tenir un stage de concentration qui aura lieu la dernière dizaine du mois de mai avec au programme deux rencontres amicales contre l’Angola et le Burkina Faso, avant d’affronter le 6 juin prochain, date FIFA, la Russie à Moscou. Il convient de rappeler que le poste de sélectionneur du Onze national a été convoité par de nombreux techniciens de renom. Outre Giovanni Trapattoni, 75 ans ex-entraîneur des équipes nationales d’Italie et de République d’Irlande, il y avait aussi le Néerlandais Dick Advocaat, le Brésilien Ziko, le Français Hervé Renard et le Marocain Badou Zaki, le coach qui avait conduit le Onze marocain en finale de la CAN 2004 en Tunisie pour échouer juste après à le qualifier au Mondial allemand en 2006. 
A noter que M’Hamed Fakher s’était montré intéressé par le poste sans pour autant déposer son CV sous prétexte qu’il était assez connu par les responsables fédéraux si nouveaux soient-ils.  

Mohamed Bouarab
Vendredi 2 Mai 2014

Lu 828 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs