Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Transports : grève ou pas grève ?




Transports : grève ou pas grève ?
Une mauvaise nouvelle pour les usagers des transports : « 12 syndicats » et autres associations auraient décidé d’entamer à partir d’aujourd’hui une grève de cinq jours. La bonne nouvelle cependant, c’est que la coordination nationale des représentants et professionnels du transport routier, constituée de 22 syndicats et associations les plus importants au niveau national, ont décidé d’assurer ce service. Contacté par Libé,  Abderrahmane Chfaii qui présidait hier une réunion du comité de cette Coordination à Rabat consacrée à cette question, était catégorique. Du moment que le dialogue est toujours en  cours avec le gouvernement, toute action de grève est à écarter. Après avoir été adopté à la Chambre des représentants, le Code de la route est soumis à la deuxième Chambre pour trancher. Le ballon est donc dans le camp du gouvernement. Nous espérons sincèrement qu’il prendra en compte les revendications des professionnels du secteur, a-t-il déclaré.
Cependant, Abderrahmane Chafaii a constaté non sans amertume, le non- respect du gouvernement de ses engagements pris en mars 2007. A commencer par vider la circulaire n° 108 du ministère de l’Intérieur de son contenu, de ne pas  geler les sanctions prononcées à l’encontre des chauffards avant d’en arriver à une solution, la suspension du soutien pour le renouvellement du parc des moyens de transport, entre autres
Dans le cadre du dialogue avec le gouvernement, la Coordination réunie lundi dernier, a annoncé qu’elle est prête à revoir ses positions concernant certains points ayant fait l’objet d’accords avec le gouvernement si des mesures concrètes ne seront pas prises dans un proche avenir.
Par ailleurs, la wilaya du Grand Casablanca, principal interlocuteur  de la Coordination, qui devait  créer une commission pour trouver des solutions aux différends opposant les propriétaires et les locataires de taxis, est pointée du doigt par Abderrahmane Chafaii.
A rappeler que le nouveau Code de la route a été adopté en janvier par la Chambre des représentants, après avoir   introduit pas moins de 287 amendements  pour en atténuer les aspérités ayant conduit à la levée de boucliers des professionnels et des conducteurs qui avaient qualifié sa première mouture de « liberticide ».
Il a été procédé à la suppression des peines privatives de liberté dans 14 cas, la réduction de sa durée dans 7 cas et l’application des dispositions du Code pénal dans 6 cas.
Les peines d’emprisonnement ont, par ailleurs, été réduites en cas de blessures et d’homicide involontaire et il y a eu suppression de l’amende dans 65 cas et la réduction de son montant dans 173 cas.
Les taux de réduction des amendes maximales varient entre 40 et 70% par rapport à la première mouture du projet. Il y a eu également annulation du retrait de points du permis de conduire dans 5 cas, la réduction du nombre de points dans 63 autres et le partage des responsabilités, en cas d’accident entre le conducteur, le propriétaire du véhicule et celui de la marchandise transportée. Avant son adoption , le nouveau Code de la route  a soulevé un  long  débat ponctué  de bras de fer entre les professionnels du transport routier et le ministère de l’Equipement et du Transport.

LARBI BOUHAMIDA
Jeudi 12 Mars 2009

Lu 405 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs