Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Transport en commun dans le Grand Agadir : Entrée en service des autobus d'Alsa




Transport en commun dans le Grand Agadir  : Entrée en service des autobus d'Alsa
Comme d'autres villes du Royaume, l'agglomération du Grand d'Agadir a connu, ces dernières années, de gros problèmes en matière de transport en commun. En effet, le service  ne répondait plus aux attentes des citoyens qui ont notamment souffert d’un déficit en bus.
Aussi, conscientes de la gravité de la situation et de leurs responsabilités en la matière,  les autorités centrales et locales, ainsi que les communes concernées ont-elles décidé de déléguer la gestion du transport urbain et périurbain d’Agadir à  un opérateur ibérique, en l'occurrence la société Alsa qui assure ce même service à Marrakech depuis 1999.
A la fin de la phase préparatoire, la société délégataire a présenté, aux autorités locales  et aux élus des communes d’Agadir, le parc des bus qui assureront le démarrage du service à partir du 1er septembre 2010. Cette présentation a eu lieu mardi matin à la place Al Amal.
Appartenant à la marque suédoise Scania, les véhicules, qui ont été fabriqués au Maroc, intègrent les dernières nouveautés en matière de sécurité, de confort et de respect de l'environnement. Ce sont des bus neufs équipés d'un plancher surbaissé et d’une rampe pour accès des personnes à mobilité réduite. Le numéro de la ligne apparaît sur un afficheur électronique et sur trois côtés du bus. Autre nouveauté, les autobus disposent d'un système électronique de vente de tickets permettant l'utilisation des cartes magnétiques prépayées pour monter à bord.
Le réseau de transport initial couvre un ensemble de quinze lignes, l'objectif d'Alsa, pour le mois de septembre, étant d’assurer la desserte et de vérifier si le service répond bien aux attentes des usagers et d'y apporter éventuellement les corrections nécessaires afin qu'il soit prêt pour la rentrée scolaire et universitaire.
Dans un premier temps, 46 autobus flambant neufs seront mis en service pour répondre aux besoins de transport plus faibles pendant la période du mois de Ramadan. Ce nombre sera porté à 80 autobus prévus pour le 30 septembre 2010.
76 véhicules supplémentaires viendront compléter par la suite le parc existant pour atteindre les 156 autobus prévus dans le contrat de gestion déléguée.
La société Alsa s'est engagée également à reprendre,  dans sa totalité et avec tous ses droits, le personnel de la Régie autonome de Transport d'Agadir (RATAG) qui  a d'ailleurs suivi un plan de formation, depuis le mois de mai dernier, pour le préparer au nouveau service de tranport public. De plus, la société procédera au recrutement de 225 personnes supplémentaires dans la région d'Agadir pour couvrir les besoins du service. La société va créer en tout 450 emplois directs.
L'investissement prévu pour cette première étape est estimé à 202 millions de dirhams. Celui-ci atteindra un total de 532 millions de dirhams à la fin du contrat en 2025.  A l'horizon 2012, Alsa prévoit le transport de 48 millions de passagers.
Il est à rappeler que l'opérateur espagnol est déjà présent à Marrakech où il assure le service de transport urbain et périurbain de cette agglomération depuis 1999 grâce à plus de 550 collaborateurs et un parc de 171 véhicules. 

Ils ont dit

-Tareq Kabbage, maire de la ville d'Agadir

« Aujourd'hui, nous avons réceptionné une cinquantaine d'autobus pour le transport urbain et interurbain. C'est donc le démarrage officiel de la société Alsa qui a pris en charge le transport en commun dans l'agglomération du Grand Agadir. Pour nous, ça va être, je l'espère, un nouveau départ parce que le transport urbain comme dans d’autres villes connaît une crise profonde. Nous espérons donc rendre service aux  citoyens avec un transport de qualité, mais aussi un coût qui correspond au niveau de vie des habitants. Ce que nous voulons, c'est que ce transport s'améliore de façon continue. C'est pour cela qu'il y aura une commission de contrôle qui regroupera l'ensemble des communes intéressées. Dans l'avenir, nous espérons avoir deux lignes structurantes en site propre,  c'est-à-dire des bus prioritaires qui permettront là aussi de réduire les délais de transport  dans la ville. Quand je dis la ville, je parle du Grand Agadir qui est constitué des communes d'Inezgane, Aït Melloul, Dcheïra Al Jihadiya et Agadir. Ce sont des axes Nord-Sud, que nous souhaitons connecter en bus qui permettent d'avoir des axes structurants et bien sûr, un  réseau de rabattement des usagers. Donc, ce sera une amélioration permanente que nous souhaitons. Bien sûr, ces voies nécessitent des investissements, et là, il va falloir examiner, le problème, avec les communes et le ministère de l'Intérieur pour obtenir le soutien financier. Et nous nous engageons à faire des études pour mettre en place ce mode de transport qui est une sorte  de tramway sur pneus aussi performant qu'un tramway en termes de qualité, avec peut-être des capacités horaires inférieures mais qui sont tout à fait normales à l'échelle de notre agglomération».

-José Alberto Pérez, directeur
général d'Alsa au Maroc

« Tenir tous nos engagements était pour nous une priorité pour permettre d'offrir à la population d'Agadir une transition optimale et un service de transport urbain à la hauteur de leurs attentes», a déclaré M. Alberto Pérez, directeur général d'Alsa au Maroc.
« Nous sommes très heureux d'avoir eu l'opportunité de contribuer au développement économique du Grand Agadir avec l'apport de notre savoir-faire et notre expérience au niveau du transport en commun. Notre objectif est de rendre un service de transport public accessible à tout le monde, avec des bus de haute qualité et de dernière technologie en matière de transport de passagers et du respect de l'environnement. Nous voulons que le transport en commun devienne le mode le plus important dans la région d'Agadir pour toutes les couches sociales. Le tarif applicable  en  zone urbaine est de 4 DH le ticket et 3,60 DH pour les titulaires de la carte magnétique prépayée, Ikhlas, soit 10% de réduction. Les cartes d'abonnement mensuel de 80 DH donnent droit au transport des scolaires et des étudiants de leurs lieux de résidence à leurs établissements pendant un mois. En ce qui concerne la zone  périurbaine, cela dépend des lignes et du kilométrage, les tarifs varient donc entre 4 et 9 DH».



M’BARK CHBANI
Jeudi 2 Septembre 2010

Lu 2512 fois


1.Posté par bakanzize mohamed le 02/09/2010 13:46
Enfin la ville d'Agadir a aussi son ALSA. Hier , sur la route d'Inezgane/Agadir j'ai vu ce nouveau transport circulant a coté de moi , a ce moment la j'ai senti quelque chose qui m'a fait vibrer car les cityens dans le gra nd Agadir ont attendu longtemps ce beau jour ou ils trouveront un moyen de transport pour résoudre beaucoup de problèmes qu'ils ont vécu tout ces derniers temps.
L'expérience de Marrakech a donné un soulagement chez les habitants du grand Agadir.
Pourquoi la province de Chtouka Ait Baha (qui appartient a la wilaya d'Agadir) n' a pas bénéficié aussi d' ALSA?
Espérant que les habitants soient au niveau de ce nouveau moyen de transports , et que les autorités locales et AlSA assurent un nombre suffisant de bus sur toute la wilaya d'Agadir.
Félicitations à tous ceux qui ont assuré ce nouveau mode de transport:: mr le Maire, les autorités locales......

2.Posté par hadidi le 08/09/2010 23:34
ارتكبت ولاية آكادير الكبير خطأ كبيرا حين تركت مجال النقل العمومي في يد الشركة الاسبانية والتي بدأت إنطلاقتها الفاشلة بعدد قليل من الحافلات مما سبب أزمة نقل أضرت بالعديد من مستخدمي النقل العمومي وذلك بسبب التأخير المبالغ فيه إضافة الى الحمولة الزائدة مما سبب للعديد من الركاب عزوف وكره لهذه الشركة الفاشلة - أين هي الآمال التي كان يطمح لها مستعملي النقل العمومي ...إننا فعلا نتقدم من سيئ الى أسوء

3.Posté par Abdou le 06/06/2011 19:21
de ma part je tiens à remercier vivement ce geste que chaque cityoen attend depuis longtemps,
je souhaite au GROUPE ALSA une bonne continuation et beaucoup de succès ....
avant et c'est bien dommage le transport dans le grand AGADIR a été confié en premier lieu à la RATAG mais malheureusement le responsable ne pense qu'a remplir ces poches par l'argent des citoyens ce qui engendré le dépôt de bilan par ce dernier,
en deuxième lieu il y a l'arrivé de ZETRAP, société privée appartenant à une famille mal réputé dans le grand AGADIR, le président de cette dernière à géré mal les affaires pourtant le transport urbain rapporte énormément, notre cher HADJ ALI a pensé a remplir ces poches étant qu'il a volé la société familiale dans tout les sens, des centaines de personnes au chômage sans aucune indemnité, tout le monde connait la gérance de HADJ ALI car il a déjà fait des dégâts à MARBROC société de marbre et d'autres ....... que des dégâts .....

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs