Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Transformation digitale Une opportunité pour les économies africaines

Clôture de la première édition du Salon international des technologies de l’information, Aitex Africa It Expo




La «transformation digitale, levier de développement». Tel était le thème de la première édition du Salon international des technologies de l’information (Aitex Africa It Expo), qui a fermé récemment ses portes à la Foire internationale de Casablanca.
Marqué par des débats, expositions, entretiens, ateliers, conférences ainsi que rendez-vous d’affaires, ce rendez-vous a été organisé par la Fédération marocaine des technologies de l'information, des télécommunications et de l'offshoring (APEBI).
Pour sa première édition, l’événement a réuni, du 21 au 24 septembre, une cinquantaine d’exposants nationaux et internationaux issus de diverses branches du secteur IT dont des distributeurs, fournisseurs de technologie, intégrateurs de solutions, éditeurs, opérateurs télécoms…
Quatre jours durant, « les experts et professionnels du secteur des IT ont abordé différents aspects de la transformation digitale, partant des fondements, aux réussites entrepreneuriales, en passant par l’E-Gov, l’usine 4.0 ou encore les écosystèmes innovants », a souligné l’APEBI.
Comme l’a fait observer sa présidente, Saloua Karkri Belkeziz, il est important de rappeler que ce forum offrait un cadre de réflexion et de partage d’expériences aux décideurs. Ce qui explique sans doute la forte présence de plusieurs donneurs d’ordre, experts et opérateurs internationaux en provenance notamment d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe.
Visiblement satisfaite de cette édition, la présidente de l’APEBI a salué la réussite de cet événement en soulignant que « le Salon Aitex Africa It Expo a la particularité de s’inscrire dans un contexte exceptionnel, au regard d’une part de la dynamique d’émergence dans laquelle le Maroc et un certain nombre de pays africains se sont engagés depuis quelques années, et d’autre part de la nécessité de nos pays de boucler le virage numérique ».
Comme l’avaient relevé les organisateurs lors d’une rencontre tenue une dizaine de jours plus tôt,  «la transformation numérique est une opportunité qui permet à l’Afrique non seulement de se moderniser, mais aussi et surtout d’emprunter des raccourcis pour combler sinon réduire son gap par rapport aux pays locomotifs de l’économie mondiale ».
Etant donné que ce Salon est une première plateforme de l’innovation technologique en Afrique, ses promoteurs semblent avoir mis les moyens nécessaires pour non seulement lui donner l’éclat qu’il mérite mais aussi et surtout pour s’assurer que cet espace puisse réellement profiter à tous les participants.
A noter que la Côte d’Ivoire et le Sénégal étaient à l’honneur lors de cette édition. Deux pays africains qui entretiennent d’excellences relations avec le Maroc et dont la présence des autorités nationales respectives a été très remarquée à l’ouverture de ce Salon.
La deuxième édition du Salon international des technologies de l’information aura lieu les 26, 27 et 28 septembre 2017, ont annoncé les organisateurs.

Alain Bouithy
Vendredi 30 Septembre 2016

Lu 640 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs