Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tranchons avec leur campagne




Ce soir donc à partir de minuit, candidates et candidats, peuvent bien y aller de leur plus belle littérature, de leur charisme, de leurs promesses et de discours joliment et surtout judicieusement agrémentés d’arguments à même de convaincre le plus de monde parmi un électorat plutôt connu pour ne voter pour personne, le taux d’abstention lors des dernières élections faisant foi.
On aurait aimé que les choses se passent ainsi et pas autrement. Mais il se trouve malheureusement que notre paysage politique, et nos élections avec, sont trop infectés et trop dénaturés par des sans foi ni loi, qui voient en cette expérience démocratique que les honnêtes gens et tous les citoyens intègres voudraient voir se consolider et aller de l’avant, une sacrée aubaine pour servir leurs bas intérêts et leurs viles ambitions.
Ce soir à partir de minuit, c’est juste l’occasion pour cette catégorie de candidats, et rien ne se dit qu’ils soient minoritaires, de passer à la vitesse supérieure dans leurs basses œuvres faites de harcèlements, de soudoiement, de mensonges, de menaces et autres agressions verbales ou physiques.
Leur campagne, ils l’avaient bien entamée avant le coup d’envoi officiel, donnant ainsi une idée plutôt précise de ce qu’ils promettent à ce Maroc et à ces Marocains.
Devrait-on rappeler le rôle du ministère de l’Intérieur qui a laissé poindre un élan de fermeté et qu’il se devrait de confirmer.
Il est du rôle des citoyens de mettre les services dudit ministère à l’épreuve, tout en leur facilitant la tâche. En se départissant d’un désintéressement qui ne sert en fin de compte que les intérêts de ceux qui ont tout à gagner à dégoûter les Marocains de la chose publique et de la politique telle qu’elle est conçue par ces mêmes énergumènes. Les citoyens doivent veiller à dénoncer toutes les fraudes et toutes les irrégularités et, à la charge de l’autre partie, de s’acquitter de son devoir.
En fait que pourrait-on attendre d’un candidat qui, en guise de programme bien arrêté et bien défini, propose du petit pécule à des électeurs qui ne seraient pas alors désintéressés, mais tout aussi véreux ?

MOHAMED BENARBIA
Samedi 30 Mai 2009

Lu 298 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs